L’Initiative pour les micronutriments approuve la Feuille de route pour renforcer la nutrition et appelle à l’action

La responsabilité et une bonne coordination sont essentielles pour faire reculer la faim et la dénutrition et sauver et améliorer des vies

Aujourd’hui, l’Initiative pour les micronutriments a souscrit à la Feuille de route pour renforcer la nutrition, une initiative mondiale. Dans cette feuille de route, il est préconisé d’axer davantage les programmes de développement sur la nutrition. On y insiste également sur le fait que les bons investissements sauveront des vies, amélioreront les perspectives économiques des pays et accroîtront la prospérité, le bien-être et le potentiel de tous leurs citoyens. La feuille de route recense les investissements dont l’efficacité a été prouvée lorsqu’ils étaient mis en œuvre dans le cadre de politiques de développement axées sur la nutrition. Plus de 100 entités appartenant à des gouvernements nationaux, au système des Nations Unies, aux organisations de la société civile, aux agences de développement, au monde universitaire, aux organismes philanthropiques et au secteur privé ont participé à l’établissement de cette feuille de route.

La feuille de route a été rendue publique lors du Sommet du Millénaire pour le développement, durant une session extraordinaire tenue par Hillary Clinton, secrétaire d’État des É.-U., et Micheál Martin T.D., ministre des Affaires étrangères de l’Irlande. La ministre de la Coopération internationale du Canada, l’honorable Beverley J. Oda, était dans l’assistance, de même que le président de l’Initiative pour les micronutriments, Venkatesh Mannar, coprésident du groupe de travail sur les communications et la promotion du l’effort de renforcement de la nutrition.

« Sans investissement ni action coordonnée en nutrition, le monde n’atteindra pas Les objectifs du Millénaire pour le développement, déclare Venkatesh Mannar. À l’aide de la Feuille de route, les intervenants à l’échelle nationale, régionale et internationale travailleront ensemble pour mettre sur pied, puis poursuivre, une démarche en vue de renforcer la nutrition. C’est un effort bienvenu et nécessaire pour nous assurer de sortir des milliards de gens de la pauvreté dans les prochaines années. »

Le moteur de la Feuille de route pour renforcer la nutrition sera l’action à l’échelle nationale, dans les pays qui ont le plus à y gagner. Cela donnera à ceux qui travaillent en nutrition un moyen d’intensifier leurs actions et d’intégrer les efforts dans ce domaine à une intervention élargie à d’autres priorités de développement dont la santé, l’eau et l’hygiène, ainsi que l’éducation.

Il est prévu dans la feuille de route :

  • des programmes multilatéraux dans les pays participant à la démarche en vue de renforcer la nutrition, dont l’importance augmentera progressivement afin de garantir les efforts conjoints et la responsabilité partagée des résultats;
  • un meilleur partage d’expériences entre les pays et les régions;
  • une action conjointe des différents intervenants pour favoriser la promotion;
  • un effort majeur en vue de stimuler les recherches pertinentes;
  • une harmonisation des directives politiques;
  • un meilleur soutien au suivi de l’avancement;
  • une meilleure harmonisation de l’assistance de la part des partenaires de développement;
  • un renforcement de la gouvernance et de la coordination de l’action intergouvernementale;
  • le soutien des personnes à mesure qu’elles deviennent des leaders en nutrition;
  • l’engagement à long terme des gouvernements nationaux.

On trouvera la Feuille de route pour renforcer la nutrition sur le site ci-dessous :http://www.unscn.org/files/Announcements/Other_announcements/FINAL_SUN_Road_Map_FINAL_dn.pdf