Nigeria : Réunir les conditions propices au traitement au zinc

nigeria-zinc-storyIl meurt plus d’enfants par habitant en Afrique subsaharienne que dans n’importe quelle autre région du monde. Beaucoup meurent de maladies pouvant être traitées, comme celles qui causent la diarrhée. Le Nigeria enregistre l’un des taux de mortalité les plus élevés du continent. C’est la raison pour laquelle l’Initiative pour les micronutriments apporte une aide à ce pays dans la mise en place de moyens efficaces d’inclure les suppléments de zinc et les sels de réhydratation orale (SRO) au traitement des enfants souffrant de diarrhée afin de prévenir le décès d’enfants.

Depuis l’an dernier, l’IM prépare la mise en place d’un système de distribution pilote de zinc et de sels de réhydratation orale (SRO) dans l’État d’Osun; qui s’effectuera au cours de la prochaine Semaine de la santé des enfants à laquelle un grand nombre de personnes participent. Cette recherche opérationnelle est menée en collaboration avec le ministère de la Santé de cet État et la Food Basket Foundation International (FBFI). Elle évaluera la distribution de suppléments de zinc et de sachets de SRO à emporter à domicile de même que l’information sur la manière de les utiliser ensemble pour traiter de futurs épisodes de diarrhée. L’objectif consiste à comparer les résultats avec ceux obtenus lorsque le zinc, les SRO et les conseils sont donnés au centre de santé à la personne qui prend soin d’un enfant souffrant déjà de diarrhée. Ces deux approches visent à inciter les personnes à se procurer des suppléments de zinc et des sachets de SRO à l’avance pour traiter les épisodes ultérieurs.

L’IM prévoit qu’un essai concluant dans cet État aidera à établir une base solide permettant l’expansion future de l’utilisation thérapeutique du zinc partout au Nigeria.