La supplémentation en vitamine A pour les nouveau-nés

nepal-newborn-vas-storyAu premier coup d’œil, cette photographie semble illustrer une scène simple du Népal : ne mère place quelque chose dans la bouche de son nouveau-né. Toutefois, ce petit geste, donner à son enfant de la vitamine A, pourrait être une nouvelle façon de sauver la vie de nouveau-nés dans le monde entier. Les bébés qui meurent dans les premiers mois représentent plus du tiers des décès d’enfants chaque année. Beaucoup perdent la vie dès les premiers jours, parce que leur faible système immunitaire ne peut pas lutter contre les infections.

On a découvert que tout récemment que la vitamine A pouvait être un moyen de réduire la mortalité infantile précoce. Les résultats de recherches cliniques réalisées en Indonésie, en Inde et au Bangladesh donnent à penser qu’une unique faible dose de vitamine A (50 000 UI) administrée dans les deux premiers jours de vie pouvait réduire de 20 pour cent la mortalité chez les nourrissons. Bien qu’il soit nécessaire d’effectuer d’autres recherches, en particulier en Afrique, les programmes de supplémentation en vitamine A des nouveau-nés pourraient s’avérer une solution efficace dans la lutte contre la mortalité infantile en Asie du Sud.

En partenariat avec l’UNICEFA2Z et l’USAID, l’IM appuie le Bangladesh et le Népal, deux pays voulant approfondir leurs connaissances sur la façon de mettre en œuvre cette intervention, s’ils prennent la décision de la réaliser à l’échelle nationale.