Satisfaire à la demande de Chispitas

call-chispitas-storyPour qu’un programme de santé ait du succès, il faut s’assurer que l’approvisionnement et les services satisfont à la demande. Si les fournitures s’épuisent, une rupture de stock peut impliquer de devoir renvoyer les aidants, qui peuvent se décourager et ne pas revenir même lorsque les fournitures sont de nouveau disponibles.

Afin de réduire les risques de rupture de stock de Chispitas (nom donné aux multiples micronutriments en poudre en Bolivie) et de certains produits de santé, l’IM a mis en place un projet pilote à Santa Cruz, lequel utilise le téléphone cellulaire, afin d’effectuer au jour le jour le suivi des quantités en stock. Le personnel désigné d’un centre de santé envoie un message texte à partir d’un téléphone cellulaire du centre, à un numéro où, dès la réception du message, l’information entre dans une base de données. Le message précise la quantité de produits distribués et le nombre de bénéficiaires. Par exemple, le message « 0 C 120 N 2 » indique que 120 sachets de Chispitas ont été donnés à deux enfants. La communication quotidienne des données relatives à la quantité en stock permet d’assurer une surveillance étroite des besoins en temps réel, de facilement ajuster le niveau des stocks et de corriger toutes les erreurs de distribution.