Semaines de la santé de l’enfant en Haïti : Desservir les populations vulnérables d’Haïti en services de santé essentiels

En Haïti, une jeune fille reçoit de la vitamine A dans le cadre des Semaines de la santé de l’enfant au début de juillet 2011.  Photos

En Haïti, une jeune fille reçoit de la vitamine A dans le cadre des Semaines de la santé de l’enfant au début de juillet 2011.
Photos

Au cours des deux premières semaines de juillet, des travailleurs de la santé qualifiés se sont déployés partout en Haïti afin d’offrir des services de médecine préventive aux familles, en particulier à celles ayant de jeunes enfants. En collaboration avec la stratégie du ministère de la Santé d’Haïti, l’Initiative pour les micronutriments (IM) a appuyé ses partenaires, dont UNICEF Haïti, le Programme alimentaire mondial (PAM) et la Banque interaméricaine de développement (BID). Ainsi, de la vitamine A et des comprimés vermifuges ont été distribués à des milliers d’enfants âgés de moins de cinq ans; les femmes en âge de procréer ont reçu de l’huile iodée; et, du zinc et des sels de réhydratation orale ont été donnés aux parents pour traiter la diarrhée de leurs enfants. La réussite de l’organisation de la campagne des Semaines de la santé de l’enfant (SSE) comporte un volet important, soit la collecte et l’analyse des données relatives aux enfants ayant bénéficié de ces services. Cela permet de suivre l’état de santé d’un enfant à long terme et de repérer les régions où des enfants n’auraient pas accès aux services de santé. Ce travail ainsi que l’enrichissement de la formation des travailleurs de la santé sont financés directement au ministère de la Santé d’Haïti par la BID. Le financement assuré par la BID pour organiser des SSE deux fois par année permet également à l’IM et à ses partenaires d’intensifier les efforts communautaires de promotion des SSE, de manière à ce que davantage de familles bénéficient de ces services de médecine préventive.

Complémentaires aux services de santé de routine, les SSE permettent de fournir des services de prévention à autant d’enfants âgés de moins de cinq ans et de femmes en âge de procréer que possible. Cette première campagne des Semaines de la santé de l’enfant en 2011 visait à rejoindre un peu plus d’un million d’enfants dans l’ensemble des dix départements du pays. La prochaine est prévue en novembre 2011.

Le travail de MI en Haïti et partout dans le monde est réalisé grâce à l’appui du gouvernement du Canada par l’entremise de l’Agence canadienne de développement international.

En savoir plus – Semaines de la santé de l’enfant en Haïti : Surmonter les obstacles pour sauver des vies