Le Sénégal lance l’Alliance Zinc en faveur du de la Santé de l’Enfant

De gauche à droite : Dean Allison (député de Niagara West-Glanbrook), Perry Calderwood (ambassadeur du Canada au Sénégal), Eva Marie Coll Seck (ministre de la Santé du Sénégal), Doug Horswill (vice-président principal de Teck), and Venkatesh Mannar (président de l’Initiative pour les micronutriments).

Un nouvel engagement pour sauver la vie des enfants. Le Sénégal lance l’Alliance Zinc en faveur du de la Santé de l’Enfant, visant à élargir l’utilisation de Zinc et des Sels de Réhydratation Orale pour la prise en charge de la diarrhée chez les enfants de moins de cinq ans.

DAKAR – Le ministère de la Santé Sénégal a lancé conjointement avec des partenaires canadiens de l’Initiative pour les micronutriments, le gouvernement du Canada et Teck, un projet majeur qui permettra de sauver de jeunes vies de la diarrhée – une maladie qui peut être mortelle, si elle n’est pas traitée. Plus de 6.000 enfants sénégalais âgés de moins de cinq ans meurent chaque année de diarrhée.

Le programme ZACH au Sénégal est mis en œuvre sous la Division Alimentation, Nutrition et Santé de l’Enfant (DANSE) du Ministère de la Santé, en partenariat avec l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, l’Initiative pour les Micronutriments (MI), Teck Resources et l’Agence Canadienne pour le Développement International (ACDI). A travers ce partenariat, les autorités sanitaires du Sénégal ambitionnent de prendre en charge effectivement dans les trois prochaines années, près de 2 millions de cas de diarrhée avec la nouvelle formule SRO plus zinc à travers plus de 4000 points de prestations de santé dans le pays. Ainsi plus de 1,7 millions d’enfants pourront en bénéficier.

Le Professeur Eva Marie Coll SECK, Ministre de la Sante et de l’Action Sociale de la République du Sénégal de dire que « l’objectif est de permettre que chaque enfant atteint de diarrhée puisse être traité correctement et efficacement à travers l’utilisation de suppléments de zinc associes aux thérapies de réhydratation par voie orale.» Elle précise que « le projet ZACH vient en appui aux efforts du Gouvernement du Sénégal à réduire sensiblement la mortalité des enfants de moins de cinq ans. Nous apprécions à sa juste valeur ce soutien.»

«Notre gouvernement apprécie à sa juste valeur les partenariats forts qui travaillent dans le sens de l’amélioration de la vie des enfants et des femmes dans les pays en voie de développement. L’initiative pour les micronutriments est un partenaire canadien qui a toujours contribué à améliorer la santé de millions de personnes en mettant l’accent sur l’importance d’une bonne nutrition et de la supplémentation,» explique le Ministère Canadien de la Coopération Internationale, l’honorable Beverley J. Oda. «Nous sommes fiers d’avoir Teck dans ce partenariat pour promouvoir la consommation du zinc pour assurer une meilleure santé de la famille», conclut-elle.

«En tant que l’un des plus grands producteurs mondiaux de zinc, nous reconnaissons que nous avons la capacité de changer les choses», affirme Doug Horswill, Premier vice-président principal de Teck. «Grâce à ce partenariat avec le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale du Sénégal, nous allons contribuer a accroitre la sensibilisation des communautés locales sur la carence en zinc, améliorer les systèmes de distribution et, aussi sauver la vie des enfants. »

Venkatesh Mannar, Président de l’ONG Micronutrient Initiative (MI) qualifie le choix du Sénégal de naturel. Selon lui, « compte tenu de l’engagement du Gouvernement du Sénégal, MI ne peut trouver terrain plus favorable pour le passage à l’échelle du programme ZACH. Nous allons prouver à quel point l’association du zinc et des SRO est efficace dans le traitement de la diarrhée et peut sauver des vies d’enfants. Cela pourrait très bien être la prochaine révolution dans la survie des enfants ».