Une élève joue le rôle de mentore auprès de filles non scolarisées afin de réduire le taux d’anémie

Nikhat Praveen, guide de pairs

Nikhat Praveen, guide de pairs

Nikhat signifie « odeur » ou « parfum », Praveen veut dire « qualifiée » ou « intelligente ».

Nikhat Praveen, âgée de 17 ans, est en 11e année à l’école secondaire supérieure Lodam du village de Sai Tangar Toli, situé dans le district de Jashpur de l’État du Chhattisgarh, à la frontière de l’État du Jharkhand. Fidèle à son nom, Nikhat est à présent un modèle de rôle qui guide ses pairs, de jeunes filles non scolarisées habitant son village : elle apporte un soutien dans la supplémentation en fer et en acide (FAF), afin de contribuer à la lutte contre l’anémie.

Nikhat Praveen (à gauche) en compagnie de la travailleuse Anganwadi, Sunita (à droite), supervisant la prise de FAF d’une fille non scolarisée, à domicile.

Nikhat Praveen (à gauche) en compagnie de la travailleuse Anganwadi, Sunita (à droite), supervisant la prise de FAF d’une fille non scolarisée, à domicile.

En 2010, la prévalence de l’anémie chez les adolescentes de l’État du Chhattisgarh était estimée à 85 pour cent chez les filles scolarisées et à 89 pour cent chez celles qui ne l’étaient pas. Afin de remédier à cette situation, l’Initiative pour les micronutriments (IM) a collaboré avec le ministère du Développement des femmes et des enfants, celui de l’Éducation et de celui du Développement des zones tribales, afin de mettre en place une intervention simple et rentable. Une dose unique hebdomadaire de FAF a été administrée à plus 95 000 adolescentes, soit aux élèves de la 9e à la 11e année de 424 écoles dans tout l’État, et à des filles non scolarisées âgées de 11 à 18 ans, dans 6 832 centres Anganwadi. Ce projet pilote a été mis en œuvre en février 2010 dans trois districts du Chhattisgarh : Raigarh, Jashpur et Dhamtari.

Dans les écoles, le personnel enseignant et les guides pour les pairs ont reçu une formation et, en mars 2011, le programme a été déployé dans les 424 écoles, où une dose hebdomadaire de FAF a été administrée aux filles chaque mardi. Nikhat a été l’une des élèves du district de Jashpur qui a bénéficié de ce programme.

Au début, Nikhat a ressenti les effets secondaires occasionnés par la dose de FAF, mais, sous une étroite supervision et grâce au soutien du personnel enseignant, elle a continué à prendre les suppléments. Rapidement, elle a commencé à avoir plus d’énergie. « C’est un comprimé magique qui donne la force d’accomplir plus de travail. Depuis que je prends ces comprimés, je me sens plus dynamique et je peux mieux me concentrer sur mes études », a-t-elle affirmé.

En septembre 2011, après le déploiement du programme chez les filles scolarisées, la formation a débuté dans les centres Anganwadi (AWC). Dans le village de Nikhat, 22 filles non scolarisées allaient venir à l’AWC recevoir leur dose hebdomadaire de FAF. Toutefois, beaucoup ne pouvaient pas se rendre au centre parce qu’elles étaient au travail, dans les champs ou à l’usine, pour aider à subvenir aux besoins de leur famille.

Nikhat a parlé de sa capacité à mieux se concentrer après avoir pris des suppléments de FAF, avec sa voisine Sunita, une travailleuse Anganwadi de l’AWC local. Sunita lui a fait part du faible taux de participation des filles non scolarisées, et Nikhat a offert son aide. Ainsi, chaque mardi, elle reçoit son comprimé à l’école et en soirée, elle aide Sunita amener les filles non scolarisées à l’AWC.

À l’AWC, Sunita et Nikhat font des casse-têtes et regardent le folioscope sur l’anémie chez les adolescentes avec les jeunes filles, et en même temps, Sunita supervise la prise de comprimés de FAF. Nikhat et Sunita tiennent un registre de toutes celles qui ne peuvent pas venir à l’AWC; elles se rendront chez elles pour leur donner les suppléments. Nikhat informe également les jeunes filles des effets secondaires possibles et les encourage à ne pas arrêter de prendre les suppléments.

Nikhat accomplit ce travail depuis la 9e année; elle est à présent en 11e. Son histoire n’est qu’un exemple, celui d’une jeune fille qui transforme non seulement sa vie, mais aussi celle des jeunes filles de son entourage, agissant comme un vecteur de changements positifs pour la santé des filles en Inde.