Kenya : MI et des partenaires lancent « Linda Afya ya mama na Mtoto » dans le district de Mumias

Les membres de la communauté ont célébré le lancement avec des spectacles de chant, de danse et de théâtre.

Les membres de la communauté ont célébré le lancement avec des spectacles de chant, de danse et de théâtre.

Le spectacle de célébration du lancement communautaire du projet en santé et nutrition de la mère et du nouveau-né « Linda Afya ya mama na Mtoto » (Prendre soin de la santé des femmes et des enfants, en swahili) était étonnant : des milliers de personnes, des représentations colorées de danse et de théâtre ainsi que des ululements retentissants . À Bukaya, une localité de l’ouest du Kenya faisant partie du district de Mumias, dans le comté de Kakamega, la communauté devait absolument fêter cela, car on présentait un nouveau projet qui pouvait sauver et améliorer la vie des femmes et des enfants du district.

Le taux de mortalité infantile est très élevé dans la province occidentale – 65 décès pour 1 000 naissances vivantes, soit beaucoup plus que la moyenne nationale qui est de 48 décès pour 1 000 naissances vivantes – et de nombreuses femmes accouchent chez elle, aidée de personnes n’ayant aucune formation. De plus, la majorité des femmes du Kenya ne reçoivent pas de soins prénatals durant le premier trimestre de leur grossesse et la qualité des services varie considérablement pendant toute cette période. Cette situation fait courir aux femmes et à leurs nouveau-nés le risque de contracter une maladie grave ou peut conduire à un affaiblissement à vie ou entraîner le décès. Un mauvais état nutritionnel au début et tout au long de la grossesse amplifie les risques.

  Le chef de la majorité à l’assemblée de comté, Reuben Nyangweso, a coupé le ruban pour symboliser le lancement officiel.

Le chef de la majorité à l’assemblée de comté, Reuben Nyangweso, a coupé le ruban pour symboliser le lancement officiel.

L’IM travaille en partenariat avec le ministère de la Santé du Kenya, la Fondation pour la médecine et la recherche en Afrique (AMREF), PRONTO et l’Université de Nairobi, en vue d’améliorer la santé et la nutrition de la mère et du nouveau-né des districts de Kakamega Central, Mumias et Matungu, dans le comté de Kakamega, grâce au projet « Linda Afya ya mama na Mtoto ». L’organisation travaille expressément pour atteindre les objectifs prioritaires suivants :

  • accroître le nombre de femmes enceintes qui ont recours à des soins prénataux et accouchent dans des établissements de santé;
  • rehausser la qualité des soins obstétricaux d’urgence;
  • améliorer l’état nutritionnel des femmes enceintes et de leur nouveau-né.

« Ce projet nous est très utile dans le district de Mumias. La clinique de soins prénataux est très peu fréquentée par les futures mères. Nous sommes très optimistes et pensons que, grâce à ce projet communautaire en santé et nutrition de la mère et du nouveau-né, plus de femmes viendront demander des services de santé », a indiqué lors du lancement le Dr Arthur Andere, médecin-chef du département de la santé du district.

Plus de 29 000 femmes enceintes, de même que le personnel de la santé communautaire, les accoucheuses traditionnelles, les fournisseurs de soins de santé des centres de santé de première ligne et des organismes communautaires pourront bénéficier de cette initiative, financée par le gouvernement canadien. Les partenaires demandent également aux comités de santé communautaire et aux organisations locales de la société civile de promouvoir la bonne santé et la bonne nutrition de la mère et du nouveau-né, de même que l’importance de se rendre à un établissement de santé pour obtenir des services. Si, durant toute la grossesse, les femmes peuvent avoir accès plus tôt et plus souvent à de l’éducation en nutrition et à des interventions nutritionnelles ainsi qu’à un suivi et à des services de santé, elles auront plus de possibilités d’être en meilleure santé et en sécurité pendant la grossesse ainsi que lors de l’accouchement. Grâce à la sensibilisation ainsi qu’à l’augmentation des fournitures essentielles lorsque survient une naissance à haut risque, entre autres, et à l’information que reçoivent les femmes enceintes et leur communauté respective, l’IM et ses partenaires améliorent la vie de femmes enceintes et celle de leur nouveau-né.