Nourrir les enfants de l’Inde et faire croître son économie

Sénatrice Asha Seth, L'honorable Chris Alexander., Ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration L'honorable Bal Gosal, Ministre d'État (Sports) IM Président Venktesh Mannar, O.C. Depute Patrick Brown (Barrie).

De gauche à droite : Sénatrice Asha Seth, L’honorable Chris Alexander., Ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration L’honorable Bal Gosal, Ministre d’État (Sports) IM Président Venktesh Mannar, O.C. Depute Patrick Brown (Barrie).

L’Initiative pour les micronutriments (IM), conjointement avec l’Indo-Canada Ottawa Business Chamber et l’Association parlementaire Canada-Inde, a analysé le lien entre amélioration de la nutrition et croissance économique en Inde, et ses conséquences pour l’économie canadienne et mondiale, à Ottawa, lors d’une soirée organisée sur la Colline du Parlement.

« L’Inde a l’une des économies les plus dynamiques au monde » a dit le président de l’IM, Venkatesh Mannar. « Pourtant, quelque chose menace de freiner le développement de ce pays : la malnutrition. Un enfant indien sur deux souffre de dénutrition; cela affecte sa santé, sa capacité cognitive et sa productivité, amoindrissant son aptitude à contribuer au bien-être de sa famille et de sa collectivité, et à réaliser son potentiel en tant que membre d’une population active forte dans le futur. »

La soirée a réuni des parlementaires de même que des représentants d’organisations du monde des affaires, de la société civile et du secteur non gouvernemental, venus écouter d’éminents spécialistes en nutrition parler des taux de malnutrition en Inde et de leurs répercussions sur la santé, le développement et la productivité.

« Le Canada a énormément bénéficié de la force de sa communauté indo-canadienne » a déclaré le conférencier Patrick Brown, député de Barrie et coprésident de l’Association parlementaire Canada-Inde. « La relation entre le Canada et l’Inde se renforce chaque année, avec la détermination des deux pays à accroître les échanges commerciaux bilatéraux annuels. Une Inde forte, en santé et productive ne profitera pas seulement à son peuple, mais aidera également à garantir une stabilité et une santé accrues à l’économie mondiale, ce qui est bon pour les Canadiens aussi. »

La dénutrition est à l’origine de 45 % des décès infantiles chaque année. Chez les enfants qui survivent, elle peut conduire à des états irréversibles comme l’arrêt de croissance, s’accompagnant d’une faiblesse physique qui les expose davantage à des maladies telles que la diarrhée et la pneumonie.

« En tant que médecin, je connais les conséquences à long terme de la dénutrition chez l’enfant » a indiqué l’honorable Asha Seth, M.D., première sénatrice indo-canadienne. « Notre gouvernement a pris des mesures pour faire du Canada un leader mondial de la fourniture de micronutriments aux enfants des régions vulnérables. Nous l’avons fait en appuyant des organismes comme l’Initiative pour les micronutriments, qui travaillent en vue d’éliminer les déficiences physiques et intellectuelles causées par la malnutrition, en fournissant de façon économique des nutriments essentiels aux populations vulnérables. »

L’IM, avec l’appui du gouvernement du Canada par l’entremise du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, et d’autres donateurs, collabore avec le gouvernement indien, les gouvernements des États, les ONG et le secteur privé de l’Inde, à des programmes visant à réduire les carences en micronutriments. Ces programmes ont pour objectif de sauver la vie et d’améliorer la santé des personnes les plus vulnérables et les plus difficiles à rejoindre de ce pays, en particulier les femmes et les enfants.

« De grandes avancées ont été réalisées, nous avons réussi à réduire les taux d’arrêt de croissance et d’autres conséquences de la malnutrition, mais nous savons qu’il faut faire davantage pour l’Inde et la prochaine génération d’Indiens » a dit M. Mannar. « Nous devons travailler ensemble, entre secteurs, afin d’obtenir un plus grand impact et d’aider l’Inde à atteindre son plein potentiel, chez elle et sur la scène mondiale – ce que tout le monde veut voir arriver. »

Pour plus ample information sur le travail de l’IM en Inde et dans le monde, veuillez visiter notre site Web ou nous suivre sur Twitter @micronutrient, Facebook et Flickr.