Gestion de la diarrhée infantile – Une étude prouve l’efficacité d’un projet pilote au Bihar, en Inde

L’agente sanitaire et sociale certifiée (ASHA) explique l’importance et le bon dosage du zinc et des SRO pour les enfants, au cours d’une rencontre avec des mères. Pendant ce temps, l’agente du centre Anganwadi présente les tableaux mis au point par l’IM pour aider les mères à comprendre à l’aide des illustrations.

Inde – Avec le concours du gouvernement de l’État du Bihar, l’Initiative pour les micronutriments a piloté avec succès le programme de gestion de la diarrhée infantile en vue de garantir l’accès au zinc et aux sels de réhydratation orale (SRO) à tous les enfants, lorsqu’ils souffrent de diarrhée. L’utilisation du zinc et des SRO a été reconnue par l’Organisation mondiale de la santé comme une stratégie essentielle pour traiter la diarrhée et reçoit l’appui de la politique de santé de l’enfant du gouvernement indien.

On estime à 200 000 le nombre d’enfants indiens de moins de cinq ans mourant chaque année à cause de la diarrhée, dont environ 23 000 dans l’État du Bihar – ce qui constitue un taux de mortalité alarmant. Situé dans le nord de l’Inde, l’État du Bihar est l’un des plus pauvres et le plus densément peuplé du pays; la majeure partie de ses habitants (85 %) sont des villageois.

Par le biais du programme, l’IM fournit du zinc et des SRO aux familles dont les enfants sont malades dans la région et renforce la capacité en formant les fournisseurs de services locaux à administrer le traitement au village. L’IM apporte également son soutien technique et logistique au gouvernement afin de gérer la demande, l’approvisionnement, la distribution et l’inventaire de zinc et de SRO. À l’origine, le programme de gestion de la diarrhée infantile a été introduit dans 15 des 38 districts du Bihar.

En septembre 2014, l’IM et ses partenaires ont été fiers d’annoncer la réussite du programme. Une enquête réalisée dans les 15 premiers districts pilotes par l’école de santé publique de l’Université Johns Hopkins a montré que la population du Bihar comprend mieux l’efficacité du zinc et des SRO pour combattre la diarrhée, depuis le début du programme; d’où, le nombre accru de personnes cherchant à obtenir le traitement. Entre août 2011 et mai 2014, on a reporté plus de 1 580 000 cas de diarrhée infantile dans ces 15 districts, et 86 % de ces cas ont été traités à l’aide du zinc et des SRO.

Au début du projet, en août 2011, seulement 747 cas de diarrhée étaient traités de cette manière.

L’étude a montré également que :

  • 82 % des parents cherchent maintenant à faire soigner leurs enfants atteints de diarrhée, contre 79 % avant le programme;
  • Le nombre de soignants cherchant à obtenir un traitement contre la diarrhée infantile dans le secteur public est passé de 7 % à 13 %;
  • 20 % de la population, comparativement à 4 %, a reçu du zinc et 26 % de la population, comparativement à 17 %, a reçu des SRO.

Directrice de l’Initiative pour les micronutriments Inde, Sucharita Dutta attribue ce changement en partie à la formation et au déploiement des agents sanitaires et sociaux certifiés (ASHA), qui ont travaillé en direct avec les personnes souffrant de diarrhée, dans les 15 districts.
L’une de ces agents sanitaires, Anju Sinha, indique qu’elle voit davantage de personnes venir à elle pour faire traiter leurs enfants – en provenance des villages plus pauvres, en particulier. Selon elle, grâce au programme les gens savent maintenant qu’il y a un traitement gratuit contre la diarrhée au village et viennent à elle pour obtenir du zinc et des SRO.

L’IM aide le gouvernement du Bihar à mettre le programme à l’échelle dans tout l’État du Bihar, afin de voir cette réussite appliquée à toute la région. L’IM fournit à présent son soutien technique, la formation des travailleurs de la santé, ainsi qu’un suivi et un établissement de rapports renforcés concernant le programme de gestion de la diarrhée infantile, dans l’ensemble des 38 districts de l’État du Bihar. Elle aide également l’administration locale à garantir l’approvisionnement permanent en zinc et en sels de réhydratation orale.

Voir sur Flickr