« Le zinc et les SRO ont sauvé la vie de mon enfant. »

Anita Kumari, une agente sanitaire et sociale certifiée du village de Shivpuri, sourit en se remémorant son soulagement lorsque que son jeune fils s’est remis d’un épisode de diarrhée grâce au zinc et et SRO.

Anita Kumari, une agente sanitaire et sociale certifiée du village de Shivpuri, sourit en se remémorant son soulagement lorsque que son jeune fils s’est remis d’un épisode de diarrhée grâce au zinc et et SRO.

Une session de formation des travailleurs de la santé de première ligne est en cours à Shivpuri, un paisible village du sous-district de Kishanpur, dans le district de Supaul, au Bihar, en Inde.

Les agents sanitaires et sociaux certifiés (ASHA) ― des agents de santé communautaire agréés par le gouvernement ― des villages voisins se sont réunis pour une semaine de formation organisée par la State Health Society (gouvernement du Bihar).

L’IM, partenaire de développement majeur dans cet État, a prévu une session sur la gestion de la diarrhée infantile. Avant  la session, quelques femmes se rassemblent et se mettent à partager leurs expériences.

Anita Kumari, une résidente de Shivpuri, vit avec son mari et ses deux enfants – une fille de cinq ans et un garçon de trois ans, Yashwant. Anita est ASHA depuis quatre bonnes années. Elle décrit au groupe sa récente expérience infernale de la diarrhée, quand Yashwant en est tombé malade. À mesure qu’elle raconte son histoire, Anita revit l’angoisse qui l’étreignait à mesure que l’état de son fils empirait.

Grâce à sa formation d’ASHA, elle a reconnu les symptômes de la diarrhée et commencé à traiter Yashwant au zinc et aux sels de réhydratation orale (SRO).

Maladie courante chez les moins de cinq ans en Inde, la diarrhée est souvent négligée par les soignants jusqu’à ce qu’il soit trop tard. L’utilisation du zinc et des SRO pour la traiter permet de réduire la durée et la gravité de la diarrhée, de même que les risques qu’elle survienne dans les prochains mois.

Depuis 2009, l’IM travaille au Bihar pour s’assurer, par le biais de différentes interventions de santé publique, que plus d’enfants souffrant de diarrhée sont correctement traités à l’aide du zinc et des SRO.

Anita dit que le fait de commencer à donner du zinc et des SRO à Yashwant lui a permis de stabiliser la déshydratation, tandis qu’elle se dépêchait de l’emmener au centre de santé le plus proche pour consulter un médecin.

Elle s’arrête, alors que ses yeux se voilent et qu’elle revit l’horreur. Incapable de se retenir, elle éclate en sanglots. Essuyant ses larmes avec son léger sari rose et bleu (l’uniforme des ASHA), elle dit : « Je ne peux pas vous expliquer ma vulnérabilité, comme si tout allait s’arrêter pour moi s’il arrivait quelque chose à mon enfant. Nous sommes restés éveillés toute la nuit. Je n’ai pas arrêté de lui donner des SRO. Cela l’a aidé à rétablir les fluides de son organisme. »

Tard dans la nuit, quand l’enfant a donné des signes de rétablissement, Anita se souvient de son soulagement. Des soins appropriés et un traitement au zinc et aux SRO les jours suivants ont aidé Yashwant à se remettre complètement.

À présent, Anita est plus que jamais une championne de l’utilisation du zinc et des SRO pour traiter la diarrhée infantile.  Elle dit que sa formation et son expérience personnelle lui ont apporté la preuve de la puissance combinée du zinc et des SRO.

« Le zinc et les SRO ont sauvé la vie de mon enfant » dit-elle.