Sauver des vies grâce à un meilleur traitement de la diarrhée : Réalisations récentes au Bihar et dans le Chhattisgarh

Depuis 2009, l’IM travaille dans le Bihar et le Chhattisgarh afin de garantir que les enfants souffrant de diarrhée sont traités au zinc et aux sels de réhydratation orale (SRO).

Depuis 2009, l’IM travaille dans le Bihar et le Chhattisgarh afin de garantir que les enfants souffrant de diarrhée sont traités au zinc et aux sels de réhydratation orale (SRO).

En Inde,  11 % de tous les décès d’enfants de moins de cinq ans peuvent être attribués à la diarrhée infantile.

Depuis 2009, l’IM travaille dans deux États indiens à forte charge de morbidité, le Bihar et le Chhattisgarh, afin de garantir que les enfants souffrant de diarrhée sont traités au zinc et aux sels de réhydratation orale (SRO) : la thérapie combinée efficace, sécuritaire et économique recommandée par l’OMS, qui contribue à un prompt rétablissement et aide à mieux résister aux épisodes répétés de diarrhée.

Soutenant les ministères de la Santé de ces États, l’IM, par le biais de diverses interventions sanitaires, a aidé à renforcer les mécanismes de la chaîne logistique et d’approvisionnement en zinc et SRO, a formé les travailleurs de la santé en gestion de la diarrhée infantile, a travaillé avec les collectivités afin de faire mieux connaître le zinc et les SRO et de stimuler la demande, et a apporté des solutions pour améliorer la déclaration des cas de diarrhée.

Dans le cadre du projet de l’IM, appuyé par la Children’s Investment Fund Foundation (CIFF) au Bihar depuis 2011, sur plus de deux millions d’épisodes de diarrhée infantile rapportés et traités dans 15 districts pilotes, 70 % ont été traités par des établissements de santé publique à l’aide du zinc et des ORS.

Alors que nous progressons, peu à peu mais sûrement, dans la lutte contre cette maladie mortelle, le chemin restant à parcourir demeure semé d’embûches. Assurer la régularité de la disponibilité du zinc et des SRO jusqu’au bout de la route est l’une des difficultés que l’IM cherche à surmonter.

En dépit des efforts du gouvernement indien pour améliorer l’approvisionnement en zinc et SRO, les problèmes logistiques, comme l’absence de spécifications de produit détaillées dans les appels d’offres gouvernementaux, l’approvisionnement en préparations peu coûteuses mais sous-optimales et les ruptures de stocks, posent de graves difficultés pour garantir une disponibilité jusqu’au bout de la route.

Au premier trimestre de 2015, en pleine crise de l’approvisionnement en zinc et SRO au Bihar, l’IM a aidé le gouvernement de cet État à trouver 10,3 millions de comprimés de zinc (jugés suffisants pour traiter 735 000 épisodes diarrhéiques) et 1,47 million de sachets de SRO. La rapidité de la planification et de la répartition de ces stocks en février a permis aux centres de santé des 38 districts du Bihar de recevoir le zinc et les SRO à temps, juste avant le pic estival des cas de diarrhée infantile. Dans le même temps, l’IM a également collaboré avec le gouvernement du Bihar pour résoudre les problèmes d’approvisionnement et de logistique avec le fournisseur, en prévision des futurs approvisionnements de zinc et SRO.

Alors que son projet de lutte contre la diarrhée infantile au Bihar atteint son point culminant en 2015, l’IM en a tiré les principaux enseignements et tissé de nouveaux liens avec le gouvernement du Chhattisgarh, avec l’aide de la CIFF. Au travers de cette collaboration, l’IM est en train de renforcer le programme gouvernemental de cet État en matière de gestion de la diarrhée infantile, en formant les travailleurs de la santé à la manière de gérer la diarrhée infantile à l’aide du zinc et des SRO, d’améliorer la déclaration des cas de diarrhée et de promouvoir les bonnes pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant.

En vue de garantir l’approvisionnement régulier en zinc et SRO en 2015-2016, l’IM a aidé le gouvernement du Chhattisgarh à préparer son budget prévisionnel d’approvisionnement. Jusqu’ici, au premier trimestre de 2015, 9,8 millions de comprimés de zinc (700 000 cures) ont déjà été fournis à l’aide de fonds publics et distribués à la collectivité au moment où elle en avait besoin.

Les résultats, soit les millions de jeunes vies sauvées de la diarrhée, poussent l’IM  à continuer d’œuvrer avec les travailleurs de la santé comme avec les gouvernements, pour garantir à tous les enfants souffrant de diarrhée un meilleur traitement grâce au zinc et aux SRO, ce qui les aide à se rétablir plus rapidement ― et pourrait leur sauver la vie.