L’IM s’associe au gouvernement de l’Uttar Pradesh pour améliorer la vie des personnes vulnérables

Ek-Sahi-Shuruat-india-launch-2015-lr

LUCKNOW, UTTAR PRADESH (INDE) – L’Initiative pour les micronutriments investira 5,5 millions de dollars au cours des cinq prochaines années, en vue d’améliorer l’état nutritionnel et la santé de 17 millions de femmes, d’enfants et d’adolescentes, dans l’État de l’Uttar Pradesh, en Inde.

Lancée sous le nom de « Ek Sahi Shuruat » (« bon démarrage » en Hindi), l’initiative a été inaugurée à Lucknow le vendredi 4 décembre, par l’honorable Dimple Yadav, député. Il y avait dans l’assistance la présidente de la commission de l’État pour la protection des droits de l’enfant, Juhi Singh, le secrétaire principal à la santé et au bien-être familial, Arvind Kumar, le directeur adjoint de la mission de santé nationale, Abhishek Prakash, le directeur exécutif adjoint de l’agence d’État pour le projet d’innovations dans les services de planification familiale (SIFPSA), Rigzin Samphel, la directrice générale au bien-être familial, Minu Sagar, le Haut-Commissaire adjoint du Canada en Inde, Jess Dutton, et le président et DG de l’IM, Joel Spicer.

Appuyée par le gouvernement canadien, par l’entremise d’Affaires mondiales Canada, l’initiative « Ek Sahi Shuruat » réalisera des interventions d’avant-garde en santé et nutrition par le biais des programmes gouvernementaux existants, en mettant leurs canaux de diffusion à profit pour obtenir une portée et une couverture optimales.

« Nous pensons que ce partenariat aura un impact formidable sur l’avenir de l’Uttar Pradesh parce que, quand on brise le cercle vicieux de la malnutrition, on peut briser celui de la pauvreté » a déclaré Joel Spicer, président et DG de l’IM. « Cela permettra l’autonomisation de millions de femmes et d’enfants, pavant la voie à une nouvelle génération de personnes en santé et productives, ce qui contribuera finalement à l’établissement d’une société plus forte et plus résiliente. »

Par le biais de « Ek Sahi Shuruat », l’IM :

  • Collaborera avec le ministère de la Santé en vue d’accroître la capacité des travailleurs de la santé à promouvoir et renforcer les pratiques de soins aux nouveau-nés, telles que : le clampage tardif du cordon ombilical pour augmenter le flux sanguin de la mère à l’enfant, l’allaitement au sein après l’accouchement, le contact peau à peau ou méthode kangourou pour garder au chaud les prématurés et les bébés de poids insuffisant, entre autres interventions. Les mères recevront également des conseils généraux pour les soins et la nutrition de l’enfant, et plus particulièrement pour la supplémentation en fer et acide folique afin de prévenir l’anémie. Ces interventions seront mises en œuvre dans 18 districts et bénéficieront à environ 1,4 million de nouveau-nés et leurs mères.
  • Fournira aux mères des conseils sur l’allaitement exclusivement au sein pendant les six premiers mois de la vie, sur le moment opportun pour introduire les aliments complémentaires et sur d’autres questions de nutrition et de santé. Pour garantir une plus grande portée, les conseils en soins maternels seront donnés durant la « Journée santé-nutrition organisée par le village », un événement gouvernemental ayant lieu chaque mois dans tous les villages de l’Inde afin de fournir de l’information et de la formation en lien avec la santé aux femmes et aux enfants. Une fois entièrement déployée, cette initiative devrait améliorer la santé de 650 000 nourrissons et jeunes enfants dans 4 districts, en garantissant que les jeunes enfants reçoivent une nutrition suffisante grâce à des pratiques d’alimentation appropriées.
  • Fournira à près de 15 millions d’adolescentes de 10 districts des comprimés de fer et acide folique chaque semaine, ainsi que des conseils en nutrition, en opérant par le biais des programmes en place dirigés par les ministères de la Santé, de l’Éducation et du Bien-être des femmes. Cette initiative vise à réduire de manière significative l’anémie chez les adolescentes. Actuellement, près de 50 % de toutes les femmes de 15 à 49 ans souffrent d’anémie dans l’Uttar Pradesh. Cette intervention devrait aider les adolescentes à améliorer leurs performances scolaires, leur productivité et leur bien-être général.

L’IM continuera également d’appuyer d’autres interventions clés, comme la supplémentation en vitamine A des moins de cinq ans, de même que la formation des travailleurs de la santé au traitement de la diarrhée infantile à l’aide du zinc et des sels de réhydratation orale.

« L’appui à l’Initiative pour les micronutriments a fait partie du grand engagement du gouvernement canadien à améliorer la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant partout dans le monde. Avec une bonne nutrition, les enfants ont plus de chances de rester scolarisés, de répondre aux besoins de leur famille et de leur collectivité, et de réaliser pleinement leur potentiel » a indiqué son Excellence Jess Dutton, Haut-Commissaire Adjoint du Canada en Inde.

Lire le discours que Joel Spicer, président et DG de l’IM, a prononcé lors de la cérémonie d’inauguration (en anglais seulement)

Aller voir une sélection de photos de l’événement, et des visites sur le terrain, sur Flickr