Le gouvernement brésilien donne le départ de la course finale contre la malnutrition à la veille des Jeux olympiques d’été de 2016

Christ_on_Corcovado_mountain-slider

RIO DE JANEIRO, BRÉSIL ― Le 4 août, à la veille des Jeux olympiques d’été de 2016, le gouvernement brésilien, avec l’appui du Royaume-Uni et du Japon, a réuni les principaux acteurs de la nutrition et du développement du monde entier, à Rio de Janeiro, pour attirer l’attention sur l’une des priorités du développement recevant le moins de financement : la malnutrition.

Le sommet Nutrition pour la croissance (N4G) de Rio a été l’occasion de passer en revue et de souligner les progrès réalisés depuis le premier sommet N4G de Londres en 2013, où des gouvernements, des donateurs, ainsi que des représentants de la société civile et du secteur privé ont promis 23 milliards de dollars et se sont engagés à prendre des mesures urgentes en matière de nutrition. À la suite de ce premier sommet, les gouvernements ont convenu de se retrouver aux Jeux olympiques de Rio, de rendre compte des progrès et de prendre de nouveaux engagements pour aider à en finir avec la malnutrition.

L’Initiative pour les micronutriments (IM) est heureuse de constater que le soutien à un investissement accru en nutrition s’amplifie, grâce au leadership de plusieurs gouvernements.

La Coalition internationale pour le plaidoyer sur la nutrition (ICAN), un groupe d’organismes œuvrant à l’amélioration des politiques et au renforcement des investissements mondiaux en nutrition – dont fait partie l’IM ― et ses partenaires appellent les hôtes du prochain sommet du G-7 (2017) à saisir l’occasion pour piloter la prochaine annonce de contributions en faveur de N4G. Le groupe invite les chefs d’États du monde entier à prendre des engagements politiques et financiers ambitieux afin de renforcer les efforts pour en finir avec la malnutrition sous toutes ses formes d’ici 2030.