L’IM et Mott MacDonald à la tête d’un programme financé par le DFID pour sauver des vies grâce à l’enrichissement des aliments au Pakistan

Le lancement du FFP a rassemblé donateurs, décideurs et partenaires en développement à Islamabad le 8 septembre afin de faire la promotion de la nutrition au Pakistan.

Le lancement du FFP a rassemblé donateurs, décideurs et partenaires en développement à Islamabad le 8 septembre afin de faire la promotion de la nutrition au Pakistan.

ISLAMABAD, PAKISTAN ― L’un des plus grands programmes d’enrichissement conçu pour combattre la malnutrition au Pakistan a été lancé le 8 septembre à Islamabad.

Le Food Fortification Programme (FFP) est un partenariat entre l’Initiative pour les micronutriments (IM) et Mott MacDonald, financé par le ministère pour le Développement International du Royaume-Uni (DFID). D’envergure nationale, ce programme pour l’enrichissement des aliments au Pakistan durera cinq ans et vise à appuyer les efforts nationaux d’amélioration de la nutrition, destinés en particulier aux femmes et aux enfants.

Ce programme a pour but de réduire d’un tiers la prévalence de l’anémie ferriprive et d’un quart la carence en vitamine A chez les femmes et les enfants, en augmentant la teneur en micronutriments de la farine et de l’huile alimentaire ou du ghee par le biais de l’enrichissement. Le FFP s’efforce également de réduire les cas d’anomalie du tube neural chez les nouveau-nés – les protégeant ainsi de la paralysie ou d’autres déficiences mettant leur vie en danger ou encore de handicaps limitant leurs capacités.

Principal partenaire technique de ce programme, l’IM apportera un soutien technique aux moulins à farine de blé et aux usines d’extraction d’huile alimentaire et de ghee commerciaux. Une aide technique sera également fournie pour appliquer les procédures de contrôle de la qualité tant au niveau de la production que du marché, afin de garantir un enrichissement suffisant. Les autres volets du programme sont le soutien technique au système gouvernemental de réglementation de l’enrichissement des aliments, l’aide à la sensibilisation et la production de données probantes afin de formuler des politiques pertinentes pour combattre la malnutrition au Pakistan.

Le président et directeur général de l’IM, Joel Spicer, s’est exprimé lors du lancement ayant eu lieu à Islamabad en présence de Joanna Reid, qui dirige DFID Pakistan, ainsi que de Sikandar Hayat Khan Bosan, ministre de la Sécurité alimentaire nationale et de la Recherche, et de Saira Afzal Tarar, ministre d’État à la Santé.

« La malnutrition atteint des niveaux critiques dans le monde et au Pakistan en particulier. Pour faire de la nutrition une priorité essentielle du développement, il est évident que le leadership doit s’exercer à tous les niveaux. Le FFP témoigne de l’ambition et fait la preuve de la méthode à appliquer pour le voir se développer et pouvoir inverser la situation. Le Pakistan et le Royaume-Uni ont mis la barre haut afin d’être une inspiration pour d’autres. »
Joel Spicer, président et directeur général de l’IM

Alors qu’il était au Pakistan, M. Spicer a également rencontré plusieurs représentants des ONG et du gouvernement, notamment un groupe de femmes parlementaires, afin de parler de l’importance d’en faire une priorité et d’investir en nutrition ― en particulier pour les femmes et les filles.

Informez-vous du travail de l’IM au Pakistan