Consultation technique en vue de réduire le risque d’anomalies du tube neural

Premier rang (de gauche à droite) Lorenzo Botto, Abanti Zakaria, Luz Maria De-Regil, Lynn Bailey, Nancy Pinel, Anne Molloy, Christine Pfeiffer. dernier rang (de gauche à droite) Aliki P. Weakland, John Hoddinott, Patrick Stover, Homero Martinez, Bob Black, Ken Brown. MIssing: Neena Raina, Greg S. Garrett

OTTAWA, CANADA – L’Initiative pour les micronutriments (IM) a participé récemment à une consultation technique visant à élaborer une feuille de route mondiale en vue de réduire le risque d’anomalies du tube neural (ATN) – ces malformations congénitales touchant le cerveau, la colonne vertébrale ou la moelle épinière qui apparaissent durant le premier mois de grossesse.

Des progrès significatifs ont eu lieu en ce qui concerne la réduction de la mortalité infantile due à des maladies infectieuses comme la pneumonie, la diarrhée et le paludisme. Toutefois, ils s’accompagnent d’une augmentation proportionnelle des autres causes de mortalité. Ainsi, dans de nombreux pays, les malformations congénitales sont en train de devenir une cause majeure de mortalité infantile. À l’échelle mondiale, ce sont plus de 300 000 bébés qui naissent avec des anomalies du tube neural chaque année.

La consultation, organisée par le Micronutrient Forum, a réuni un comité interdisciplinaire d’experts internationalement reconnus de la nutrition, la prévention des malformations congénitales, l’analyse de laboratoire et la mise en œuvre de programmes. L’IM y était représentée par sa directrice, Recherche et évaluation, et conseillère technique principale, Luz Maria De-Regil.

« Cette consultation technique aboutira à une feuille de route qui non seulement aidera à identifier des investissements pour les programmes, mais qui aidera aussi les pays à mieux les mettre en œuvre et mesurer leur impact » a déclaré Luz Maria De-Regil. « Il est possible d’éviter en partie les ATN par des initiatives en nutrition simples, comme la supplémentation hebdomadaire en fer et acide folique avant la conception ou l’enrichissement des aliments en acide folique. La portée de cette consultation cadre bien avec les objectifs de l’Initiative pour un bon départ de l’IM, qui nous permettra de rejoindre des millions d’adolescentes et de femmes en âge de procréer, dans les cinq prochaines années. »

Les principaux axes de recherche du comité sont l’ampleur du fardeau de la carence en folate et des anomalies du tube neural, les possibilités d’intervention et la priorisation des investissements. Les membres du comité se réuniront à nouveau en avril 2017, la feuille de route devant être remise en juillet 2017.

Pour plus ample information sur la consultation, veuillez visiter le site du Micronutrient Forum.