Nutrition International et le gouvernement tanzanien unissent leurs efforts pour autonomiser les femmes en améliorant leur nutrition

Le protocole d’entente (PE) entre Nutrition International et le gouvernement tanzanien solidifie leur collaboration pour améliorer la nutrition des femmes, des adolescentes, des enfants et des nouveau-nés dans le pays.

DAR ES SALAAM, TANZANIE – Nutrition International et le ministère tanzanien de la Santé, du Développement de la communauté, du Genre, des Personnes âgées et de l’Enfance ont signé, le 8 août 2017, un protocole d’entente (PE) renforçant leur partenariat pour remédier à la malnutrition dans le pays en ciblant notamment les nouveau-nés, les enfants, les femmes et les adolescentes.

« La Tanzanie a une vision claire des objectifs à atteindre d’ici 2025. Pour concrétiser cette vision, nous devons donc, en priorité, améliorer la nutrition pour nous assurer que les générations futures puissent tirer pleinement parti de leur potentiel physique et intellectuel », a déclaré l’honorable Ummy Mwalimu, ministre tanzanienne de la Santé, du Développement de la communauté, du Genre, des Personnes âgées et de l’Enfance. « Nous saluons ce partenariat important avec Nutrition International qui va grandement contribuer aux efforts de notre pays pour combattre la malnutrition. »

Par cette entente, Nutrition International collaborera avec le Ministère, le Cabinet du Premier Ministre, par l’intermédiaire du centre de liaison SUN, le Tanzania Food and Nutrition Centre et d’autres intervenants pour :

  • soutenir l’élaboration de nouveaux services offerts par les programmes liés à la survie, la croissance et le développement du nouveau-né et de l’enfant, et avec la santé et la nutrition des femmes et des adolescentes;
  • renforcer la coordination des activités en lien avec la nutrition dans le pays;
  • fournir de l’aide technique en vue de renforcer la surveillance, la recherche et l’évaluation des programmes en matière de nutrition;
  • aider à distinguer les produits de nutrition, à connaître les sources d’approvisionnement et leur distribution, et stimuler la demande pour ces produits par des interventions favorisant le changement des comportements, et
  • appuyer l’approvisionnement en fournitures, produits et matériaux en relation avec la nutrition.
« Nous sommes ravis de solidifier notre partenariat avec le gouvernement de la Tanzanie alors qu’il s’efforce d’éliminer la malnutrition. Le leadership et l’élan dont nous sommes témoins en matière de nutrition dans ce pays sont une source d’inspiration et ils illustrent bien leur détermination à atteindre leurs objectifs nationaux », de dire le président et directeur général de Nutrition International, Joel Spicer. « En ciblant une meilleure nutrition, plus précisément pour les femmes et les filles, la Tanzanie améliorera non seulement leur vie, mais aussi celle des générations à venir. »
« La malnutrition constitue une urgence silencieuse qui menace l’avenir de la Tanzanie », a dit le Dr Daniel R. Nyagawa, directeur de Nutrition International en Tanzanie. « Nutrition International est fière de travailler de concert avec le gouvernement tanzanien en vue d’élaborer et de mettre en œuvre des programmes et des interventions fondées sur des données probantes qui apporteront un changement durable pour les personnes, les familles, les collectivités et le pays dans son ensemble. »

Le PE officialise la collaboration soutenue des dernières années entre Nutrition International et le gouvernement tanzanien en matière de nutrition. Les grandes étapes de cette collaboration à ce jour sont l’ouverture du bureau national de Nutrition International en Tanzanie et la fourniture d’assistance technique par Nutrition International – par le biais du projet d’assistance technique à la nutrition (TAN) du Département britannique du développement international. L’objectif est d’élaborer le Plan d’action national multisectoriel pour la nutrition du gouvernement avec d’autres partenaires. Enfin, plus récemment, Nutrition International, en collaboration avec les gouvernements tanzanien et canadien, a lancé l’Initiative Bon départ, un programme destiné à améliorer la nutrition et la santé des femmes, des adolescentes, des nouveau-nés et des jeunes enfants dans le pays, par un investissement du gouvernement canadien s’élevant à 2,8 M$ CAN (4,7 B TZS) sur cinq ans.