Nutrition International est fière d’appuyer la Banque africaine de développement

L’équipe de Nutrition International en compagnie d’autres personnes à des rencontres de sensibilisation de la BAD

L’équipe de Nutrition International en compagnie d’autres personnes à des rencontres de sensibilisation de la BAD

Nutrition International est fière de son appui à la Banque africaine de développement (BAD) pour faire l’intégration de la nutrition dans ses portefeuilles et ses pipelines, mettant l’accent sur la santé, l’agriculture, l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) et les domaines de protection sociale. Cela fait partie de l’exploitation du Plan d’action multisectoriel pour la nutrition, lancé en 2018.

Par l’entremise de cette collaboration, Nutrition International a mis en œuvre un programme de surveillance et d’évaluation pour la BAD, comprenant un tableau de bord pour le suivi des résultats et la prise de décision. Ce travail se continuera jusqu’à la fin de 2019. Parallèlement à cela, Nutrition International aidera la gestion de la BAD à prendre conscience de l’importance de la nutrition, et à renforcer leur capacité en nutrition en faisant la prestation de formation mettant l’accent sur la manière de mettre en œuvre des interventions intelligentes en nutrition au niveau des projets dans tous les secteurs de la BAD, ainsi que les meilleures pratiques pour le suivi et la surveillance des progrès réalisés.

Pour lancer la formation, la BAD a organisé un événement régional de sensibilisation pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, y invitant des partenaires clés en nutrition ainsi que des acteurs mondiaux. Ces invités ont discuté en compagnie du personnel de la BAD de l’importance d’une approche multisectorielle pour la nutrition, la réussite de la réalisation de progrès d’un secteur à l’autre, et la manière dont les partenariats peuvent faire progresser ce travail partout sur le continent africain. Nutrition International a contribué au travail de planification pour cet événement.

La séance de sensibilisation d’une demi-journée comportait des présentations et des séances d’experts sur la situation nutritionnelle dans la région, et la manière dont est traitée la nutrition dans les politiques régionales et nationales – ainsi que dans les stratégies d’autres partenaires en développement. Les présentations ont mis l’accent sur les principaux liens entre le genre et la nutrition. Le vice-président de la stratégie et de la croissance de Nutrition International, Brian Harrigan, a participé à une séance d’experts présentant des études de cas et des modèles de réussites sur les approches multisectorielles pour la mobilisation de la nutrition et a partagé la vaste expérience de Nutrition International en matière d’enrichissement des aliments.

Nutrition International a également dirigé la production de matériels de formation sur le renforcement des capacités, comprenant une campagne en nutrition fondée sur une vidéo. Ces vidéos, qui ont été visionnées pour la première fois lors de l’événement, couvrent plusieurs domaines, notamment : investir en nutrition pour bâtir « l’infrastructure en matière grise » de l’Afrique; l’engagement de la BAD envers la nutrition; les investissements intelligents en nutrition dans le domaine de l’agriculture; et le renforcement des capacités de la BAD en nutrition.

Cet événement a été suivi d’un atelier régional intitulé « l’intégration de la nutrition dans les investissements de la BAD. » L’atelier portait sur des sujets tels que l’intégration de la nutrition dans le cycle de programmation de la BAD, une analyse de la situation sur les fondements d’une approche intelligente en nutrition, la présentation des systèmes de surveillance et d’évaluation de la BAD, et l’assurance de la qualité pour l’intégration de la nutrition dans les projets. L’événement de sensibilisation et l’atelier ont tous deux eu lieu les 24 et 25 juin à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Par l’entremise de NTEAM, Nutrition International continuera de fournir de l’assistance technique à la BAD grâce à l’appui généreux de l’initiative « Banking on Nutrition Partnership » ainsi que grâce au financement offert par la Fondation Aliko Dangote et la Big Win Philanthropy. Durant la phase 2, Nutrition International continuera de mettre en œuvre un système de surveillance et d’évaluation de la nutrition, offrira l’atelier aux autres bureaux régionaux de la BAD, et offrira un soutien technique sur place aux exécutants des projets de la BAD.