Nutrition International et le Gouvernement de l’Indonésie aident à prévenir et à réduire les retards de croissance

Jakarta, INDONÉSIE Nutrition International, en partenariat avec les gouvernements de l’Indonésie, de l’Australie et du Canada, a rejoint 211 000 femmes enceintes avec une supplémentation en fer et en acide folique, 720 000 enfants avec deux doses de vitamine A et 64 000 enfants de moins de cinq ans souffrant de diarrhée avec des suppléments de zinc et des sels pour la réhydratation orale (SRO), dans le cadre de son programme de supplémentation en micronutriments pour réduire la mortalité et la morbidité (MITRA). Depuis 2015, ce programme intégré de micronutriments a été mis en œuvre dans 20 districts des provinces de Java Est et de Nusa Tenggara Est afin d’améliorer l’accès aux services de santé tant pour les femmes enceintes que pour les personnes s’occupant d’enfants de moins de cinq ans. Les principaux résultats du programme MITRA ont été communiqués aujourd’hui aux représentants du gouvernement et aux responsables du ministère de la Santé, des Bappenas, des partenaires du développement, des universités et des médias.

Dans le cadre du programme MITRA, Nutrition International a aidé les gouvernements nationaux, provinciaux et de district en Indonésie à renforcer l’engagement en faveur des programmes de supplémentation en micronutriments, ceci en augmentant l’allocation de ressources pour l’achat, la gestion et la mise en œuvre de ces programmes. Le programme a également mis l’accent sur l’amélioration de l’accès aux services de santé et la sensibilisation à la supplémentation en micronutriments par l’entremise de stratégies d’intervention pour le changement de comportement.

« Le gouvernement s’est engagé à lutter contre le retard de croissance. Nous reconnaissons le soutien de Nutrition International dans le renforcement des programmes de supplémentation en micronutriments et l’amélioration de la gestion des programmes au niveau des provinces et des districts. Certaines bonnes pratiques du programme ont été adoptées dans d’autres districts au-delà de MITRA. Nous comprenons que les efforts de renforcement de la supplémentation en micronutriments peuvent réduire le retard de croissance et nous sommes désireux de discuter des moyens d’étendre les pratiques innovantes à d’autres districts, en particulier ceux qui ont une forte prévalence de retard de croissance », a déclaré le Dr Kirana Pritasari, Grand responsable en amélioration de la qualité des soins de santé, Directeur général de la santé publique, ministère de la Santé de l’Indonésie.

Le programme MITRA a démontré une approche efficace pour améliorer la programmation des micronutriments en tirant des leçons importantes dans divers domaines, notamment la prévision, la budgétisation et l’approvisionnement en micronutriments; les moyens par lesquels le personnel de Puskesmas (ou des centres de soins de santé primaires) peut persuader les soignants d’utiliser les SRO et le zinc au lieu des antibiotiques pour traiter la diarrhée infantile ; et l’exploitation du plaidoyer pour influencer les gouvernements de district afin d’assurer des budgets adéquats pour les interventions en micronutriments.

« Nous savons que la nutrition n’est pas seulement la base d’une bonne santé, c’est le fondement d’un meilleur avenir “, a déclaré la Dre Sri Kusyuniati, directrice nationale de Nutrition International. ” Travaillant en Indonésie depuis plus d’une décennie, nous comprenons parfaitement les défis de santé publique du pays et avons conçu de multiples interventions pour y faire face. MITRA est une de ces initiatives qui nous tient à coeur car elle apporte de meilleures pratiques de santé et de nutrition à ceux qui en ont le plus besoin ».

En plus d’offrir aux communautés ayant des besoins élevés de meilleures possibilités en matière de nutrition et de santé, Nutrition International a également formé environ 700 travailleurs de la santé de première ligne, superviseurs et gestionnaires des bureaux de santé provinciaux, des bureaux de santé de district et de Puskesmas en matière de surveillance, de rapports, de prévisions et de conseils. Plus de 400 Puskesmas dans 20 districts sélectionnés ont reçu le matériel éducatif sur les conseil et la promotion des messages sanitaires associés à la gestion de l’anémie et de la diarrhée. Nutrition International a également aidé à combler les lacunes dans la chaîne d’approvisionnement en fer et en acide folique, en zinc et en SRO, et en vitamine A.

La prévention et la réduction des retards de croissance sont une priorité de santé publique pour l’Indonésie. La Stratégie nationale visant à accélérer la prévention des retards de croissance est une étape importante pour garantir que tous les ménages ayant des femmes enceintes ou des enfants de moins de deux ans aient accès à un ensemble complet de services essentiels pour prévenir les retards de croissance. Le programme MITRA de Nutrition International a contribué à un enjeu prioritaire du gouvernement et a permis d’introduire avec succès des approches, des activités et des outils novateurs pour améliorer la santé et la nutrition des personnes vivant dans des situations vulnérables. Le programme et ses pratiques exemplaires doivent maintenant être étendus à l’échelle nationale et à d’autres provinces où la prévalence des retards de croissance est élevée.