POURQUOI L’IODE

La carence en iode est le plus préjudiciable au cours du développement du fœtus et dans les premières années de la vie d’un enfant.

On estime à 38 millions le nombre d’enfants naissant sans la protection que l’iode apporte au développement cérébral cerveau, et plus de 18 millions souffrent de déficience mentale causée par  cette carence.

Dans beaucoup de pays à hauts ou moyens revenus moyens, le problème de la carence en iode a été largement résolu par l’ajout d’iode au sel, connu aussi comme l’iodation du sel. L’iode se retrouve ainsi dans l’alimentation des animaux, le pain, les aliments transformés et les salières des maisons du monde entier

L’iodation du sel pour réduire les maladies causées par la carence en iode est une des campagnes de santé publique les plus réussies dans le monde, et Nutrition International a joué un rôle important dans ce succès.

Nous voulons voir l’iodation universelle du sel, car non seulement il est le véhicule idéal pour livrer l’iode, mais c’est aussi une solution abordable et simple.

  • En 2013, Nutrition International a soutenu l’iodation de près de 250 000 milliers de tonnes métriques de sel en Afrique, en aidant à protéger plus de 2 millions de nouveau-nés contre la carence en iode. Nous concentrons nos efforts en matière d’iodation du sel au Sénégal, comme une plaque tournante régionale pour l’Afrique de l’Ouest, le Nigeria, l’Éthiopie et le Kenya, qui est une plaque tournante pour l’Afrique orientale.
  • En 2013, Nutrition International a soutenu la production de 1,2 million de tonnes métriques supplémentaires de sel iodé en Asie, en aidant à protéger près de 7 millions de nouveau-nés contre la carence en iode.
  • Nous avons aidé à développer un système de positionnement global innovant (GPS) pour localiser les producteurs de sel à petite échelle au Sénégal au Bangladesh et au Pakistan.
  • Notre travail avec le Programme alimentaire mondial (PAM) consiste à nous concentrer sur la capacité des producteurs de sel locaux d’ioder le sel dans les pays où les taux de carence en iode sont élevés.
  • Aider le gouvernement du Pakistan et d’autres gouvernements à concevoir des programmes de contrôle nationaux pour la carence en iode.

Grâce au soutien du gouvernement du Canada, Nutrition International travaille depuis plus d’une décennie pour accélérer le rythme et accroître l’adoption de, ou intensifier, l’iodation universelle du sel dans le monde entier, de sorte que 70 pour cent des ménages consomment du sel iodé.

Malgré ce succès, la carence en iode demeure une préoccupation de santé mondiale. Au moins 30 % des ménages dans le monde consomment encore du sel non iodé ou insuffisamment iodé.

Nous devons intégrer l’iode au régime alimentaire des jeunes femmes et de leurs bébés, afin de prévenir les lésions cérébrales et de nous assurer que les enfants réalisent leur plein potentiel de développement.

L’iodation du sel

Lisez comment Nutrition International conduit les efforts d’iodation en travaillant avec les petits producteurs de sel locaux pour fournir des techniques d’iodation simples et faciles, afin d’atteindre les foyers qui ne consomment pas encore de sel iodé.

Le saviez-vous?

Pour se développer normalement l’humain a besoin d’iode en petites quantités tout comme d’autres micronutriments. La quantité d’iode contenue dans de nombreux aliments, tels que le yaourt, les produits laitiers, les œufs, le poisson et les fraises, est généralement très petite, mais offre parfois ce dont nous avons besoin. Rien n’est plus important au développement sain du cerveau que la consommation de petites doses d’iode.

Nous absorbons de l’iode dans nos aliments, mais parfois en quantité insuffisante. Lorsque les plantes poussent et les animaux sont élevés dans des régions où le sol est pauvre en iode, l’alimentation pour ces personnes devient moins saine, ayant pour conséquence des populations souffrant de troubles liés à la carence en iode (TDCI).