Le 4 avril 2017 l’Initiative pour les micronutriments est devenue Nutrition International. Ce changement sera mis en œuvre à l’échelle mondiale au cours des prochains mois.

En Éthiopie, les objectifs prioritaires de Nutrition International demeurent desauver des vies et d’améliorer la santé des femmes et des enfants.

 

PRIORITÉS

Nous travaillons afin de continuer d’assurer aux jeunes enfants de 6 à 59 mois deux doses de vitamine A d’importance vitale, un stimulant dont leur système immunitaire a grand besoin.

Avec le soutien de l’Initiative de Muskoka lancée par le gouvernement du Canada, Nutrition International s’emploie à améliorer la formation à l’alimentation des nourrissons et jeunes enfants des soignants, ce qui inclut le travail en vue de faire bénéficier plus de jeunes enfants (6-23 mois) des poudres de multi-nutriments dont ils ont tant besoin, en supplément des compléments alimentaires locaux, afin d’aider à faire baisser les taux de malnutrition.

D’autres priorités comprennent:

  • Soutenir le ministère de la santé de l’Éthiopie dans le passage de la distribution de vitamine A dans le cadre de campagnes, à la fourniture au moment des contacts de routine dans les installations de santé de plus de 3000 woredas.
  • Renforcer l’utilisation du zinc et des sels de réhydratation orale pour traiter la diarrhée dans tout le pays, dans le but de traiter 6,5 millions de cas d’ici 2015.
  • Continuer d’appuyer notre Projet en santé et nutrition de la mère et du nouveau-né, en vue d’améliorer la couverture et la qualité des soins aux mères et la nutrition des femmes et des nouveau-nés.
  • Renforcer la capacité des producteurs de sel à ioder correctement le sel et collaborer avec des partenaires pour appuyer les efforts en vue de l´application des lois sur l´iodation universelle du sel.
  • Mener une recherche opérationnelle sur les facteurs qui pourraient améliorer les taux d´adhésion des femmes enceintes prenant chaque jour des suppléments de fer et d’acide folique.
  • Aider les membres des communautés à enrichir les aliments de base en micronutriments.

RÉSULTATS

  • La supplémentation en vitamine A bénéficie à présent à 96 % des enfants de 6 à 59 mois.
  • En 2013, l’AZSE Éthiopie a été lancée afin d’appuyer le renforcement de l’utilisation du zinc et des sels de réhydratation orale. . [link to 2013 ZACH launch news release]
  • Nutrition International a lancé le Projet en santé et nutrition de la mère et du nouveau-né, permettant l’évaluation rapide des problèmes en nutrition de la mère et du nouveau-né, en 2012.
  • En 2011, le gouvernement éthiopien a adopté une loi sur l’iodation obligatoire du sel.
  • Le travail de sensibilisation de Nutrition International et d’autres partenaires a abouti à l’inscription du zinc à la liste des médicaments essentiels et dans les lignes directrices nationales visant la gestion de la diarrhée en Éthiopie, en 2009.

 

Notre travail

Vitamine A

Nutrition International fournit 100 % de la vitamine A utilisée à des fins de supplémentation en Éthiopie. Nos efforts sont axés sur la fourniture de soutien financier et technique, en vue d´étendre le programme dans les deux zones les plus peuplées du pays – les régions Amhara et Oromia – de même que dans l´Afar.

Nous contribuons également à une transition plus aisée de l´activité liée à la vitamine A, pour passer de la stratégie étendue d´information, déployée en parallèle, à une approche plus durable, par le biais du programme régulier du réseau de vulgarisation en matière de santé.

En 2013, 9,3 millions d’enfants de 6 à 59 mois ont reçu deux doses de suppléments de vitamine A d’importance vitale, à l’échelle nationale.

Zinc

En 2013, l’Alliance Zinc en faveur de la Santé de l’Enfant (AZSE) a lancé l’AZSE Éthiopie et investi 3,5 millions de dollars en vue de renforcer les programmes de fourniture de zinc pour traiter la diarrhée.

Ce projet est axé sur une sensibilisation accrue au fait que la diarrhée est une maladie infantile grave, de même que sur l’accroissement de la demande en zinc et en sels de réhydratation comme étant le traitement de choix de la diarrhée infantile.

Chaque année, en Éthiopie, 27 000 enfants de moins de cinq ans meurent de complications associées à la diarrhée. Le zinc et les sels de réhydratation orale sont une solution simple. Les traitements ne coûtent que 50 centimes et sauvent des vies.

Le projet est financé par les Affaires mondiales Canada, Nutrition International et Teck. Ce projet est en cours de mise en œuvre en étroite collaboration avec le ministère de la Santé fédéral et des partenaires locaux, dans le cadre d’une stratégie nationale en vue de réduire le fardeau que constitue cette maladie.

En 2013, 148 000 épisodes de diarrhée ont été traités à l’aide du zinc et des SRO.

Réduire la malnutrition aiguë

La malnutrition des enfants demeure à un niveau inacceptable. En effet, 44 % des enfants de moins de cinq ans souffrent d’arrêt de croissance du fait de la malnutrition chronique. La dénutrition infantile est un problème complexe, ayant de nombreuses causes, y compris une alimentation insuffisante, des maladies fréquentes, un régime peu diversifié et de mauvaises habitudes alimentaires et des pratiques de soins.

Nutrition International entreprend deux projets pilotes dans différentes régions d’Éthiopie, avec deux partenaires différents, en vue de non seulement faire de solides recommandations étayées par une analyse sérieuse, mais également aider le gouvernement éthiopien à augmenter à l’échelle les interventions en nutrition ciblant les nourrissons et les jeunes enfants.

Nous collaborons avec le ministère de la Santé et des partenaires clés, afin de réduire les taux de malnutrition chez les jeunes enfants en Éthiopie, par le biais de programmes de nutrition communautaires en faveur des nourrissons et des jeunes enfants.

Nos activités incluent l’amélioration de l’état de santé et de micronutriments des femmes enceintes, des nouveau-nés et des enfants de moins de cinq ans, afin de garantir, non seulement leur survie, mais également assurer leur bonne croissance.

Nous procédons à ces activités en formant et en soutenant les professionnels de la santé en matière de pratiques nutritionnelles et d’alimentation des enfants, comme l’allaitement maternel, les aliments complémentaires, la diversification du régime alimentaire et la fréquence des repas.

Nous soutenons le recensement et l’évaluation des cas de malnutrition aiguë sévère au moyen des Journées de la santé des enfants, en coordination avec les programmes de supplémentation en vitamine A.

En ce qui concerne les micronutriments destinés aux enfants de moins de cinq ans, Nutrition International Éthiopie s’emploie à améliorer la couverture, l’utilisation, l’accès et la sensibilisation.

Améliorer l´apport en fer pour réduire l´anémie

Nutrition International travaille en Éthiopie en vue d’étendre la couverture et la consommation en suppléments de fer et d’acide folique (FAF) chez les femmes enceintes. De nombreux facteurs contribuent à la faible couverture, notamment de fréquentes ruptures de stocks, des directives nationales périmées, le manque d’intérêt et de connaissances des travailleurs de la santé, ainsi qu’un système de suivi insuffisant. Par son soutien, Nutrition International Éthiopie tente de s’attaquer à tous ces problèmes.

Dans la phase actuelle du programme, Nutrition International mène une recherche opérationnelle en vue d’élaborer des stratégies de promotion concernant l’adhésion aux suppléments de fer et d’acide folique (FAF), dans les régions d’Amhara, d’Oromia, de SNNPR et du Tigré. Ces stratégies seront déployées à l’échelle nationale et cibleront 2,5 millions de femmes enceintes et post-partum sur trois ans.

Pour de plus amples renseignements sur notre travail en vue d’améliorer la survie et la santé des femmes et des nouveau-nés,  veuillez consulter notre page sur la santé des femmes et des nouveau-nés.

Iodation du sel

Nutrition International soutien les efforts d’iodation du sel menés par les nombreux groupes intervenant dans l’Afar, la région productrice de sel. Nous avons fait don de machines d’iodation, acheté des tracteurs et des citernes à eau et construit des bâtiments polyvalents, dans le but de combler les besoins complexes liés à la production et à la distribution du sel autour du lac Afdera.

Nutrition International collabore avec l’autorité fédérale d´administration et de contrôle des aliments, de médicaments et de soins de santé, en vue de renforcer la capacité de stricte application de la loi 204/2011 sur l´iodation universelle du sel.

En 2013, environ 98 000 tonnes métriques supplémentaires de sel suffisamment iodé ont été produites avec l’appui de Nutrition International. Nous continuons à renforcer la capacité de production de l’industrie du sel et la capacité de contrôle de la qualité du sel iodé de l’agence des normes alimentaires.

Santé et nutrition communautaires de la mère et du nouveau-né

Dans la région de l’Afar, Nutrition International collabore avec le ministère de la Santé et des partenaires, en vue d’améliorer les services de santé maternelle, avec le soutien du gouvernement du Canada.

Notre projet pilote communautaire en  santé et nutrition de la mère et du nouveau-né est fortement axé sur la formation des agents de vulgarisation de la santé et des accoucheuses traditionnelles. Pour plus amples renseignements sur ce projet, veuillez vous rendre sur notre page consacrée à la santé des femmes et des nouveau-nés.

RESSOURCES

Fiches d’information

Études de cas