Nutrition International Bangladesh remporte un franc succès, préservant et améliorant des vies, en collaborant avec le gouvernement et d’autres partenaires au travers d’actions ciblées des programmes de micronutriments.

 

NOS PRIORITÉS

Nous aidons à maintenir une couverture élevée de la supplémentation en vitamine A et encourageons l’abaissement de 9 à 6 mois de l’âge d’administration de la première dose de vitamine A, et aussi:

  • intervenons également en faveur de l’inclusion de la SVA dans le programme national, pour les personnes difficiles à rejoindre et les nouveau-nés
  • avec ses partenaires,  met à l’échelle la supplémentation en zinc, associée aux sels de réhydratation orale, pour traiter la diarrhée chez les enfants
  • travaillons en vue d’accroître la quantité et la qualité du sel iodé produit et d’élever le pourcentage de sel iodé consommé dans les ménages
  • aidons à augmenter le nombre de femmes recevant des suppléments de fer et d’acide folique
  • ainsi que l’accès au sel doublement enrichi

RÉSULTATS

  • Couverture de 99 % des enfants de 9 à 59 mois avec deux doses de vitamine A, dans le cadre des campagnes nationales « Vitamine A Plus » en 2010.
  • L’approche des zones difficiles à rejoindre ciblant 11 districts fait à présent partie du programme national de fourniture de SVA et 0,42 million d’enfants difficiles à atteindre ont reçu des suppléments de vitamine A en 2010
  • La capacité d’iodation du sel a été accrue de 277  000 TM supplémentaires, avec pour objectif de fournir du sel iodé à 69 millions d’autres personnes.

 

Programmes

Vitamine A

Nutrition International maintient son appui à la supplémentation en vitamine A deux fois par an, en collaboration avec l’UNICEF. Dans le cadre des campagnes nationales « Vitamine A Plus », les enfants de 12 à 59 mois reçoivent une dose deux fois par an, tandis que la première dose est administrée aux nourrissons de 9 à 11 mois, en même temps que la vaccination contre la rougeole, durant les Journées nationales d’immunisation. En 2010, Nutrition International a plaidé avec succès en faveur de l’inclusion d’une approche ciblant les enfants difficiles à rejoindre dans le programme national de supplémentation en vitamine A, ainsi que de l’abaissement à 6 mois de l’âge auquel administrer la première dose. Nutrition International a apporté un soutien ciblé à 36 sous-districts (upazillas) difficiles à rejoindre, dans neuf districts du Bangladesh.

Depuis 2004, le gouvernement du Bangladesh a amassé des fonds et assuré son approvisionnement en capsules de vitamine A. C’est là une part importante de l’appropriation de la démarche par ce pays bénéficiaire et de la viabilité du programme en survie de l’enfant.

Supplémentation des nouveau-nés en vitamine A

Les recherches cliniques indiquent que l’administration d’une unique faible dose de vitamine A (50 000 UI) aux nouveau-nés dans les deux premiers jours de vie peut réduire de 20 % la mortalité infantile. Nutrition International, associée au gouvernement du Bangladesh ainsi qu’à A2Z, AED, l’USAID et l’UNICEF, a appuyé la recherche opérationnelle afin d’étudier la possibilité de supplémenter les nouveau-nés en vitamine A. Différents  modes d’administration de la vitamine A aux nouveau-nés ont été mis à l’essai dans le cadre de ce projet pilote.

Zinc

Nutrition International mène un projet pilote de supplémentation en zinc, afin d’appuyer les efforts du gouvernement pour mettre à l’échelle l’utilisation de zinc par le biais du système de soins de santé primaires. Le but de ce projet sur trois ans est de voir la couverture en zinc et sels de réhydratation orale en traitement de la diarrhée augmenter dans deux districts et le taux de conformité passer à au moins 50 %.

Iodation du sel

Nutrition International soutient le projet de dépistage des troubles dus à la carence en iode du ministère de l’Industrie, mené par la Bangladesh Small and Cottage Industries Corporation (BSCIC), dans le but d’augmenter la couverture des ménages en sel suffisamment iodé. Nous avons remis à neuf 200 unités d’iodation du sel, modernisé huit laboratoires gouvernementaux d’essais du sel et appuyé les installations privées de broyage du sel dans la mise en place de laboratoires d’essais du sel. Nutrition International travaille également avec l’UNICEF, GAIN et la BSCIC sur une stratégie opérationnelle de viabilité financière en ce qui concerne l’achat et la gestion d’iodate de potassium

De nouvelles technologies pour accroître l’iodation du sel

Un certain nombre de petits producteurs de sel sont répartis dans tout le Bangladesh, aussi Nutrition International a-t-elle a mis au point un système d’information géographique concernant les industries du sel. Connu comme le GSIIS, ce système renferme des données sur la production de sel, un dossier sur les usines de traitement et leurs propriétaires, ainsi que des données relatives à la qualité du sel iodé, les ventes moyennes et la distribution par les grossistes. Le GSIIS   sert à planifier les interventions avec les transformateurs du sel individuels. Nutrition International a également mis au point le BSIIS (Bangladesh Salt Iodization Information System), un logiciel convivial permettant d’analyser les données relatives à l’iodation du sel au Bangladesh .

Sel doublement enrichi

Nutrition International a signé un protocole d’entente avec Confidence Salt Ltd. en vue d’introduire le sel doublement enrichi (SDE) en iode et en fer dans les populations présentant des carences, par le biais des circuits commerciaux du marché du Bangladesh. Elle apporte un soutien technique à Confidence Salt et l’aide pour le partage d’informations sur le sel enrichi, les procédures de contrôle de la qualité et d’approvisionnement, et la formation. Confidence Salt a lancé le sel doublement enrichi en novembre 2011.

Supplémentation en fer et acide folique

Nutrition International a débuté une analyse de la situation en ce qui concerne le programme de supplémentation en fer et acide folique (FAF) du Bangladesh, en collaboration avec le gouvernement et les intervenants. Elle aidera à prouver l’efficacité d’un modèle de programme sur trois ans, en vue d’accroître la couverture en suppléments de FAF et sa conformité. Au départ, le projet a été mis en œuvre par le biais de l’infrastructure sanitaire existante, parmi les femmes enceintes de deux districts durant deux ans.

Depuis 2011, Nutrition International appuie les programmes infranationaux de fourniture de FAF au Bangladesh, désormais dans quatre districts – Narsingdhi, Satkhira, Narail et Narayanganj. L’objectif est d’accroître le nombre de femmes enceintes recevant des FAF et les prenant tous les jours. Ce projet pilote mené dans quatre districts implique de prévoir des réunions avec les upazillas (villages), d’améliorer la chaine d’approvisionnement en FAF, d’élaborer des interventions en faveur d’un changement de comportement afin d’améliorer la sensibilisation et la prise de FAF, et de renforcer les systèmes de surveillance du programme. Déjà, les progrès sont évidents : la couverture du programme est passée de 51 % en 2011 à 83 % en 2013.