L’Initiative pour un bon départ : Accélérons la nutrition des femmes et des filles

L’Initiative pour un bon départ est un programme à volets multiples visant à faire bénéficier plus de 100 millions de femmes et de filles d’une meilleure nutrition.

Un milliard de femmes souffrent de malnutrition – cela entraîne une perte de potentiel dont le coût est en train de miner les progrès mondiaux.

Dans la famille, dans la collectivité, aux champs, dans la population active et dans les multiples aspects de l’activité humaine, les femmes sont les moteurs du développement. Toutefois, la malnutrition est un frein à leur progression. Par un effort ciblé et un appel à l’action, nous pouvons commençons à enlever ce frein.

Cinq axes stratégiques

L’Initiative pour un bon départ  (IPBD) accélérera les progrès en nutrition des femmes et des adolescentes en suivant cinq axes stratégiques :

Sensibilisation. Nutrition International œuvrera en vue de susciter la volonté politique de promouvoir davantage la  nutrition des femmes et des filles. Elle collaborera avec ses partenaires afin de s’assurer que l’amélioration de la nutrition des femmes et des filles est une priorité pour les gouvernements, les donateurs, le secteur privé et les organismes, à l’échelle nationale et internationale.

Programmes à impact élevé. Avec un fonds d’ancrage de 75 millions de dollars ($ CAN) venant du gouvernement canadien, Nutrition International lance des programmes dans neuf pays d’Afrique et d’Asie en vue de rejoindre 50 millions de femmes et d’adolescentes d’ici 2020.

Nouveaux partenariats stratégiques. Pour assurer le progrès d’un milliard de femmes et de filles malnutries, il faudra une approche nouvelle du partenariat stratégique, qui engage et soutienne les pays dans la mise en place de solutions durables à long terme et de priorités de financement pour répondre au besoin. Il faudra également travailler plus intelligemment pour garantir l’intégration de la nutrition aux plateformes existantes ou nouvelles, où sinon on risquerait de les oublier.

Mobilisation des ressources. Tirant parti du financement d’ancrage canadien, Nutrition International sensibilise les donateurs, les fondations et le secteur privé œuvrant en nutrition mondiale afin de faire fructifier cet investissement, avec pour objectif minimum de doubler sa portée et rejoindre 100 millions de femmes et de filles.

Leadership technique, preuves et action. Nutrition International engage les ressources et la capacité nécessaires pour combler le fossé entre données probantes et action, en produisant des preuves de ce qui est efficace – en particulier sur la manière de renforcer les services en nutrition – et l’assistance technique en vue d’aider à augmenter l’impact.

Vous souhaitez en savoir davantage?

Pour en savoir plus sur l’Initiative pour un bon départ, écrivez à partnerships@micronutrient.org.

Le BESOIN

L’Initiative pour un bon départ s’attaquera à un besoin profond et chronique.

La malnutrition demeure l’un des obstacles les plus persistants à une hausse de la prospérité, de la croissance et du développement humain, limitant, génération après génération, la capacité de se développer, d’apprendre et de gagner sa vie en réalisant pleinement son potentiel.

L’anémie affecte un demi-milliard de femmes en âge de procréer et 38 % des femmes enceintes à l’échelle mondiale. Les adolescentes sont particulièrement concernées. Au moment de leur cycle de vie où elles grandissent plus vite que jamais depuis leur petite enfance, le manque d’accès à une bonne nutrition est aggravé par la discrimination selon le sexe.

Une mauvaise nutrition et les inégalités entre les sexes relèguent trop souvent les filles au bas de l’échelle économique et sociale, là où la pauvreté, la mauvaise santé et la malnutrition se combinent en un cercle vicieux.

Il est également essentiel d’améliorer la nutrition des adolescentes et des femmes en âge de procréer, pour contrer les répercussions intergénérationnelles de la malnutrition.

On estime que 20 millions de bébés par an, soit 15 % à 20 % de tous les bébés nés dans le monde, souffrent d’insuffisance pondérale à la naissance. L’insuffisance pondérale à la naissance est un important prédicteur de mauvaise santé et de déficience chez l’enfant et augmente le risque de maladies non transmissibles, plus tard dans la vie. Lorsque les femmes sont en santé, leurs bébés et leurs enfants le sont aussi.

Information supplémentaire

Fiches d’information :

Données graphiques :