10G

de capsules de vitamine A distribuées à travers le monde depuis 1997

150M

d’enfants de moins de cinq ans ont reçu deux doses de vitamine A en 2018

75%

de la population qui a besoin de suppléments de vitamine A dans les pays en développement la reçoivent

Les besoins

Près de la moitié des enfants de moins de cinq ans en Afrique subsaharienne et en Asie du Sud souffrent d’une carence en vitamine A.

La carence en vitamine A (CVA) constitue un problème de santé publique dans de nombreux pays à revenu faible et intermédiaire. La carence en vitamine A affaiblit le système immunitaire, ce qui expose un enfant à un risque plus élevé de maladies et de décès précoces. Elle est aussi la principale cause de cécité infantile évitable.

La CVA chez la mère représente aussi un problème dans plusieurs pays. Elle entraîne une cécité nocturne pendant la grossesse et les nouveau-nés souffrent d’une carence en vitamine A.

Notre solution

Veiller à ce que les enfants de moins de cinq ans aient accès à la vitamine A dont ils ont besoin pour se développer.

Vitamine A

Vitamine A

L’accès et la consommation accrue d’aliments riches en vitamine A des populations vulnérables sont essentiels pour réduire la CVA, notamment par le biais d’aliments enrichis. Malgré les efforts en place pour améliorer le régime alimentaire, la supplémentation en vitamine A (SVA) s’avère efficace pour réduire l’impact de la CVA, en particulier chez les enfants de six mois à cinq ans.

À la fin des années 80, des preuves ont clairement démontré l’existence du lien entre la CVA et un risque accru de mortalité. De plus, des études où l’on a administré de fortes doses de vitamine A aux enfants carencés ont fait état d’une réduction associée de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans. La SVA s’est rapidement taillé une place importante dans les stratégies conçues pour améliorer la survie de l’enfant. De plus, l’Organisation mondiale de la Santé recommande cette intervention là où la CVA constitue un problème de santé publique.

Depuis 30  ans, et grâce à un investissement important du gouvernement du Canada, Nutrition International a lancé et soutient un programme mondial de SVA qui a contribué à accroître le taux de survie des enfants. L’organisme a également déployé des efforts pour rassembler les principaux acteurs internationaux afin de :

  • Recommander et orienter une nouvelle politique
  • Développer des normes de production industrielle pour les capsules de dose élevée de vitamine A
  • Soutenir l’approvisionnement annuel de capsules de vitamine A dans plus de 70 pays durement touchés par la CVA
  • Soutenir la distribution de capsules de vitamine A dans le cadre d’un ensemble intégré d’interventions destinées à la survie de l’enfant.

Nous assurons l’accessibilité de capsules de vitamine A de grande qualité au niveau mondial et nous appuyons la distribution dans nos principaux pays d’intervention. Notre démarche comprend :

  • L’amélioration des normes de qualité de fabrication des capsules de vitamine A
  • L’organisation et la coordination de l’achat et de la distribution mondiale des capsules offertes
  • L’amélioration de la capacité des systèmes de santé locaux à administrer la vitamine A aux enfants de moins de cinq ans
  • La quête de solutions novatrices pour améliorer la couverture des enfants plus difficiles à atteindre

Nous sommes engagés à soutenir les programmes de SVA pour les enfants de six mois à cinq ans, l’un des moyens les plus rentables pour améliorer leur survie. Une capsule de vitamine A ne coûte que deux sous à produire et elle s’administre facilement dans le cadre de programmes existants de santé et de nutrition de l’enfant, tels que la vaccination ou d’autres services de santé et de nutrition préventifs réguliers.

Les leaders de la supplémentation en vitamine A

Dans les pays où la CVA demeure un problème de santé publique, l’administration de deux doses annuelles de vitamine A aux enfants âgés entre six mois et cinq ans :

  • Réduit la morbidité et la mortalité des enfants qui souffrent de CVA :
    • Mortalité :
      • Une réduction de 12 à 24 % du risque global de décès
      • Une réduction de 12 % des décès dus à la diarrhée
    • Morbidité :
      • Une diminution de 15 % de l’incidence de la diarrhée
      • Une diminution de 50 % de l’incidence de la rougeole
  • Réduit jusqu’à 12 % le risque de décès des enfants de moins de cinq ans
  • Réduit l’incidence de la diarrhée de 15 %
  • Réduit le risque de retard de croissance des enfants

Tirer parti et adapter des plateformes de prestation existantes pour atteindre une couverture élevée

Depuis le début des années 90 et avec nos partenaires, nous avons aidé les gouvernements à tirer parti des plateformes de prestation existantes, comme les campagnes « Journée nationale de vaccination contre la poliomyélite », pour atteindre de manière rentable une couverture élevée de tous les enfants admissibles.

Dans les pays qui ont réduit leurs programmes de lutte contre la poliomyélite, on a mis sur pied des « Journées de la santé de l’enfant » tous les six mois pour assurer la prestation d’un ensemble intégré d’interventions préventives essentielles à la survie de l’enfant, avec, à la base, la SVA. Souvent sous forme de campagne, ces journées réussissent régulièrement à administrer deux doses à un grand nombre d’enfants âgés de 6 à 59 mois dans des pays où les systèmes de santé de routine peinent à les atteindre.

Lorsque les conditions locales le permettent, nous aidons les gouvernements à intégrer la SVA aux rencontres sanitaires de routine. Nous les soutenons également pour qu’ils étendent les services préventifs de survie aux enfants plus âgés, ceux à qui l’accès est limité au-delà de l’âge de la vaccination.

L'impact

Leader mondial de la vitamine A

Depuis 30 ans, nous avons collaboré avec nos partenaires pour fournir plus de 10 milliards de capsules de vitamine A aux enfants qui en ont besoin. Nous avons également soutenu des gouvernements du monde entier pour qu’ils intègrent la supplémentation en vitamine A dans leurs plateformes de santé existantes.

10G

de capsules de vitamine A distribuées à travers le monde depuis 1997

150M

d’enfants de moins de cinq ans ont reçu deux doses de vitamine A en 2018

75%

de la population qui a besoin de suppléments de vitamine A dans les pays en développement la reçoivent

L’alliance mondiale pour la vitamine A

Coordonner l’effort mondial pour améliorer la survie des enfants par la supplémentation en vitamine A

Nutrition International accueille et préside l’Alliance mondiale pour la vitamine A (GAVA), une alliance informelle de partenaires qui a pour mission d’accélérer le progrès vers l’amélioration de la survie des enfants et de réduire les conséquences de la CVA dans le monde. La GAVA offre une tribune qui favorise le consensus sur le choix des approches fondées sur la preuve en matière de recherche, de politique et de programmes afin que les populations vulnérables puissent profiter d’un apport optimal en vitamine A.

Visitez le site Web de GAVA pour accéder à des ressources et outils reliés à la vitamine A