Nutrition International lance « Bon départ » pour améliorer la nutrition des femmes et des enfants au Pakistan

Right Start Pakistan Launch

Bon départ a officiellement été lancé au Pakistan au Haut-Commissariat du Canada à Islamabad le 25 mai 2017.

Islamabad, PAKISTAN  ̶  Le 25 mai, Nutrition International a lancé le programme « Bon départ » au Pakistan, afin d’améliorer la survie et la santé des femmes enceintes, des nouveau-nés et des jeunes enfants grâce à un investissement de 4,9 M $ CAN ou 386 millions de roupies pakistanaises, sur cinq ans qui durera jusqu’en 2020.

Le programme « Bon départ », appuyé par le gouvernement canadien, vise à améliorer la nutrition des femmes enceintes, des nouveau-nés et des jeunes enfants. Il vise en priorité à réduire les complications durant la grossesse et l’accouchement dues aux taux élevés d’anémie, ainsi que l’insuffisance pondérale à la naissance chez les nouveau-nés et l’arrêt de croissance chez les enfants de moins de cinq ans.

Ce projet sur cinq ans fera bénéficier 275 000 femmes enceintes de la supplémentation en fer et acide folique recommandée par l’OMS; 298 000 nouveau-nés, d’un programme d’interventions à la naissance; et un nombre d’enfants de 1 à 24 mois estimé à 546 000, de services de santé et nutrition infantiles.

Le fardeau de la malnutrition est considérable au Pakistan. Selon l’Enquête nationale sur la nutrition 2011, environ 44 % des enfants présentent un arrêt de croissance prématuré, plus de la moitié des femmes enceintes souffrent d’anémie et seulement un nourrisson sur trois est allaité exclusivement au sein durant ses six premiers mois de vie.

On estime que 6 % des enfants sous-alimentés en permanence dans le monde vivent au Pakistan.  Selon l’Enquête nationale sur la nutrition 2011, près de 10 millions d’enfants souffrent de malnutrition chronique, 3,3 millions de malnutrition aiguë et 1,3 million de malnutrition sévère nécessitant des soins thérapeutiques. Jusqu’à 60 % des mères et des enfants souffrent de carences en micronutriments et environ 38 % des nourrissons sont allaités exclusivement au sein.

S’exprimant lors du lancement sur le terrain, Shahram Khan Tarakai, ministre de la Santé de la province de Khyber Pakhtunkhwa, a dit : « Nous apprécions les efforts de Nutrition International pour mettre en œuvre le programme “Bon départ” au Pakistan et son choix de Swabi comme district pilote. Je dois dire que nous prenons effectivement un bon départ aujourd’hui, en faisant tous ensemble un pas vers la prévention et le traitement de la malnutrition chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Nous sommes déterminés à améliorer la santé et la nutrition des mères et des enfants de Khyber Pakhtunkhwa et nous chercherons à faire une différence, une vraie différence, dans la vie de notre population. »

Joel Spicer, président et directeur général de Nutrition International a déclaré : « La crise de la malnutrition au Pakistan doit être traitée comme une urgence nationale. La sensibilisation et le leadership progressent – et c’est encourageant – mais il faut faire bien davantage, en particulier pour les femmes et les filles. Bon départ est un signe de notre engagement et de notre détermination à appuyer les efforts du gouvernement pour s’attaquer à cette crise. »

Bon départ vise à aider les gouvernements provinciaux à rejoindre les femmes et les enfants vulnérables dans l’ensemble des districts ciblés par le projet, en particulier en se concentrant sur les régions non couvertes par les travailleuses de la santé. Il s’agit des régions placées en priorité par les gouvernements provinciaux, où des taux élevés de dénutrition ont été rapportés.

Principales interventions du programme « Bon départ » au Pakistan :

  1. Appuyer la fourniture de suppléments de fer et d’acide folique aux femmes enceintes des provinces du Panjab, du Sindh et de Khyber Pakhtunkhwa, pour lutter contre l’anémie et aider à réduire le risque de faible poids à la naissance chez les bébés;
  2. Renforcer la capacité des fournisseurs de soins de santé de première ligne dans ces trois provinces, pour garantir des services de santé de qualité aux mères et aux nouveau-nés durant et juste après l’accouchement, puis après la naissance – assurant des accouchement plus sécuritaires, des soins optimaux pour les bébés en insuffisance pondérale à la naissance, l’initiation précoce à l’allaitement au sein et des conseils aux mères sur une nutrition appropriée pour elles et leurs bébés;
  3. Faire bénéficier les enfants des trois provinces d’un programme complet de services de nutrition infantile aligné sur la stratégie nationale pour la nutrition du nourrisson et du jeune enfant lancée récemment, qui est axée sur les pratiques nutritionnelles et alimentaires concernant les enfants de six à 24 mois, pour prévenir la dénutrition.

Perry Calderwood, Haut-Commissaire du Canada au Pakistan, a dit : « La malnutrition a un coût énorme sur les plans humain et financier, pour le Pakistan. Elle coûte au pays 3 % de son PIB – soit 7,6 milliards de $ US. Malgré les progrès en santé des femmes, des nouveau-nés et des enfants, il reste d’importantes lacunes : le nombre de femmes qui meurent durant la grossesse ou l’accouchement et celui des enfants mourant de causes évitables avant leur cinquième anniversaire demeurent inadmissibles. Il faut donc donner la priorité à la prévention et au traitement de la malnutrition chez les femmes enceintes et les jeunes enfants. Le programme “Bon départ” lancé ici aujourd’hui comprend des interventions ayant exactement cette finalité. Selon nous, il est particulièrement approprié aux problèmes nutritionnels du Pakistan.”

Le Dr Naseer Muhammad Nizamani, directeur national de Nutrition International, a déclaré : « C’est un honneur pour nous de collaborer avec les ministères de la santé provinciaux et le ministère fédéral de la Réglementation et la Coordination des services de santé nationaux, pour faire bénéficier les femmes et les enfants vulnérables d’une meilleure nutrition au Pakistan. Nous collaborerons étroitement avec le gouvernement afin de mettre davantage l’accent sur les 1000 premiers jours de vie, allant de la conception au deuxième anniversaire de l’enfant. »

Des hauts fonctionnaires des gouvernements fédéral et provincial, des organisations de la société civile, des agences de l’ONU dont le Programme alimentaire mondial, l’Unicef, la FAO, et des donateurs tels la Banque mondiale, le DFID et le MAECD ont assisté au lancement.

L’Initiative pour un bon départ est un programme à volets multiples s’élevant à plusieurs millions de dollars, qui vise à faire bénéficier plus de 100 millions de femmes et de filles d’une meilleure nutrition partout en Afrique et en Asie.

Pour tout autre renseignement, téléchargez la fiche d’information de l’Initiative pour un bon départ au Pakistan (PDF) ainsi que l’infographie (PDF), ou bien lisez le discours de Joel Spicer, Président et directeur général de Nutrition International (tous en anglais seulement).