POURQUOI LA VITAMINE A

La carence en vitamine A est un problème de santé publique partout dans le monde, touchant les enfants de moins de cinq ans vivant dans la moitié de tous les pays . Le manque de vitamine A affaiblit le système immunitaire, exposant un enfant à un risque accru de maladie et de mort précoce; c’est également la principale cause de cécité nutritionnelle infantile évitable. La carence en vitamine A chez la mère est aussi un problème dans de nombreux pays, entraînant une cécité nocturne pendant la grossesse et une carence en vitamine A chez le nouveau-né.

La solution pour combler la carence en vitamine A repose essentiellement sur l’amélioration de l’alimentation de l’enfant – par une consommation accrue d’aliments riches en vitamine A, qu’il s’agisse d’aliments naturellement riches ou bien de produits enrichis du commerce, ainsi que par le contrôle des infections.

Dans les pays où la carence en vitamine A demeure un problème de santé publique, malgré des solutions alimentaires progressivement mises en œuvre et améliorées pour atteindre les populations concernées, l’administration de deux doses de vitamine A par an aux enfants entre six mois et cinq ans réduit jusqu’à 12 % le risque de décès et jusqu’à 15 % l’incidence de diarrhée ― ce qui contribue à réduire les risques de retard de croissance chez l’enfant.

Nutrition International s’est engagée à appuyer les programmes de supplémentation en vitamine A car c’est l’un des moyens les plus économiques d’améliorer la survie de l’enfant.

Une capsule de vitamine A ne coûte que deux cents et peut souvent être distribuée par le biais des programmes de santé infantile existants, par exemple la vaccination ou d’autres services de santé préventifs de routine.

Comment pouvons-nous distribuer plus de 10 milliards de capsules

En collaborant avec les fabricants des capsules de vitamine A, à l’origine uniquement au Canada et aujourd’hui dans le monde entier, Nutrition International et l’UNICEF s’emploient à garantir que les capsules produites peuvent supporter le transport vers les pays chauds, ont une durée de vie de trois ans et peuvent être administrées facilement et en toute sécurité par les travailleurs de la santé de première ligne.

Une dose élevée de vitamine A mélangée à de l’huile est mise en gélule dans une capsule de gélatine bleue ou rouge : la bleue contient la dose inférieure, 100 000 UI, et est destinée aux enfants de six à 11 mois, et la rouge contient la dose supérieure, soit 200 000 UI, destinée aux enfants de 12 à 59 mois. La couleur de la gélule indique la dose aux travailleurs de la santé, de manière à ce qu’ils n’aient qu’à couper l’embout et à presser le contenu dans la bouche de l’enfant.

Pour plus d’informations sur la 10 milliardième capsule de vitamine A, voir notre campagne et notre vidéo.

Le saviez-vous?

  • On peut trouver de la vitamine A dans deux types de source alimentaire : la source animale, comme les produits laitiers, le poisson et la viande, et les sources végétales, telles que les légumes à feuilles vertes, les carottes, les patates douces, les mangues.

 

  • Depuis 1997, Nutrition International a fourni plus de 10 milliards de doses de vitamine A à des enfants qui en avaient besoin.
  • En 2018, grâce aux efforts de Nutrition International et ses partenaires, environ 150 millions d’enfants dans 55 pays ont reçu deux doses de vitamine A d’importance vitale, pour stimuler leur système immunitaire et aider à les protéger des maladies infantiles évitables.
  • Entre 1997 et 2018, Nutrition International a fourni jusqu’à 75 % des suppléments de vitamine A requis par les pays en voie de développement.
  • Entre 1997 et 2018, Nutrition International a fourni plus de 10 milliards de capsules de vitamine A à des enfants à travers le monde.
  • Aujourd’hui, on trouve des bouteilles de vitamine A en capsule, dont beaucoup portent le drapeau canadien et le logo de Nutrition International, sur les étagères des établissements de santé de l’Afghanistan au Zimbabwe.
  • En 2018, par l’intermédiaire de l’UNICEF, Nutrition International a fait don de capsules de vitamine A en quantité suffisante pour fournir deux doses du supplément à environ 150 millions d’enfants de six à 59 mois dans 55 pays.
Support des systèmes sanitaires

En plus du programme de don de capsules, Nutrition International collabore étroitement avec l’UNICEF et d’autres partenaires de développement pour aider les ministères de la Santé à délivrer les programmes de supplémentation en vitamine A à leurs enfants d’âge préscolaire. Cela inclut :

  • La collaboration avec les gouvernements en vue de s’assurer que la supplémentation en vitamine A fait partie intégrante de leur stratégie en faveur de la survie de l’enfant.
  • La collaboration avec les ministères de la Santé pour s’assurer que la supplémentation en vitamine A fait partie du programme de santé délivré au cours des activités en santé de l’enfant et des contacts systématiques.
  • La mise au point d’outils pour aider les travailleurs de la santé à planifier, réaliser et suivre les efforts de supplémentation en vitamine A. Voyez par exemple, l’outil utilisé pour les semaines de la santé de l’enfant : Nutrition International’s Vitamin A in Child Health Weeks: A toolkit for Planning Implementing and Monitoring.
  • La mise au point et la mise à l’essai de modèles en vue de surmonter les obstacles sociaux, économiques et géographiques qui empêchent les enfants de bénéficier des suppléments de vitamine A et autres services préventifs essentiels pour les aider à survivre et à prospérer.
L’Alliance mondiale pour la vitamine A

Nutrition International préside l’Alliance mondiale pour la vitamine A (GAVA), une alliance informelle de partenaires dont la mission est d’accélérer les progrès en vue de l’amélioration de la survie de l’enfant et de l’atténuation des conséquences de la carence en vitamine A à l’échelle mondiale.

Cette mission est remplie en fournissant un espace de discussion permettant de parvenir à un consensus sur les approches en matière de recherche, de politiques et de programmes, en se concentrant sur le rôle des SVA destinés aux enfants d’âge préscolaire dans le contexte d’autres programmes d’intervention fondés sur des données probantes, qui visent à parvenir à une consommation optimale de vitamine A dans les populations vulnérables.

Principaux membres de GAVA :

Le saviez-vous?

Il y a 25 ans, une revue systématique des données probantes fournies par les essais cliniques réalisés dans le monde, ont montré que la supplémentation en vitamine A des enfants souffrant de carence pouvait réduire de 23 % le nombre de décès parmi les enfants de six à 59 mois. Depuis lors, la charge de morbidité, les conditions de vie et la qualité de l’alimentation s’étant quelque peu améliorées depuis dans les pays à revenu faible et intermédiaire, de nouvelles revues systématiques plus récentes ont ramené cette estimation à 12 % . Même à 12 % cependant, il reste l’une des principales interventions en faveur de la survie de l’enfant. Engagée à sauver des vies d’enfants depuis plus de 25 ans Nutrition International collabore avec les ministères de la Santé et les organismes qui les soutiennent, partout dans le monde, afin de fournir deux doses de vitamine A par an aux enfants carencés dans les pays en voie de développement.

À la fin des années 1990, les programmes de supplémentation en vitamine A d’importance vitale ont pris de l’ampleur, mais la disponibilité des capsules de vitamine A de qualité est devenue un facteur limitatif dans de nombreux pays. Pour combler cette lacune, avec le soutien du gouvernement canadien, Nutrition International a créé un programme mondial de don de capsules en collaboration avec l’UNICEF, en vue d’approvisionner et fournir des capsules de vitamine A de grande qualité à plus de 60 pays admissibles dans le monde.