Le problème

Le Kenya est aux prises avec un double fardeau de malnutrition.

Au Kenya, la malnutrition et la sous-nutrition, y compris les carences en micronutriments, côtoient le surpoids, l’obésité et les maladies non transmissibles liées à l’alimentation.

Malgré les progrès importants pour réduire la prévalence du retard de croissance chez les enfants de moins de cinq ans au Kenya (de 35 % en 2008 à 26 % en 2014), 26 % d’entre eux présentent toujours un retard de croissance. De plus, 11 % des enfants de cette tranche d’âge ont un faible poids et 4 % ont un surpoids ou sont obèses.

Les enfants qui souffrent d’un retard de croissance se retrouvent principalement dans la région côtière, l’Est et la vallée du Grand Rift. Onze des 47 comtés ont des taux qui dépassent 30 %, soit un taux classé grave. Bien qu’il y ait peu d’émaciation chez les enfants de moins de cinq ans à l’échelle nationale (4 %), ce taux est de 14 % dans le nord du pays.

Les taux de mortalité néonatale et de mortalité chez les enfants de moins de cinq ans demeurent élevés au Kenya.

Les femmes enceintes du Kenya présentent des taux élevés de carences en fer (26 %) et d’anémie (42,6 %), ce qui nuit à la santé et au développement de la mère et de l’enfant qu’elle porte.

La mortalité maternelle compte pour environ 15 % des décès des femmes en âge de procréer, ce qui représente environ 7 300 décès de femmes chaque année.

Pour assurer le développement à long terme du Kenya, il faudra des efforts soutenus et mis à l’échelle à travers le pays pour contrer la malnutrition. La planification stratégique est essentielle pour atteindre un bon état nutritionnel au pays.

Notre solution

Nous travaillons en étroite collaboration avec tous les paliers de gouvernement pour appuyer la recherche, l’élaboration de politiques et la mise en œuvre d’interventions nutritionnelles.

Profil du pays (en anglais)

Nutrition International œuvre au Kenya depuis 2006 pour améliorer la santé et la nutrition au pays. Nous visons à :

  • Fournir de l’assistance technique au gouvernement national pour élaborer les plans d’action en nutrition du Kenya de même que des documents de politique adaptés au niveau sous-national et pour chaque secteur
  • Fournir un soutien à la coordination et à la prestation d’interventions nutritionnelles multisectorielles au niveau sous-national
  • Appuyer les comtés dans l’élaboration de leurs propres plans d’action en nutrition
  • Améliorer la nutrition maternelle à l’aide d’un approvisionnement continu de suppléments de fer et d’acide folique, et augmenter la présence de personnel qualifié pendant l’accouchement
  • Promouvoir la survie néonatale grâce à un accouchement sécuritaire et encourager l’utilisation de chlorhexidine dans les soins du cordon ombilical
  • Soutenir l’administration de deux doses de vitamine A par an à tous les enfants de moins de cinq ans
  • Augmenter l’utilisation du zinc et des sels de réhydratation orale pour contrer la diarrhée et améliorer la survie des enfants
  • Promouvoir la nutrition et la santé des adolescents en appuyant les ministères de la Santé et de l’Éducation à dispenser une éducation nutritionnelle et à administrer un supplément hebdomadaire de fer et d’acide folique aux adolescents pour lutter contre l’anémie
  • Fournir un soutien technique et financier au gouvernement pour favoriser une stratégie coordonnée du développement et du renforcement des capacités pour

Coordonnées

Nous joindre

Directrice nationale, Kenya
Martha Nyagaya
Courriel : mnyagaya@NutritionIntl.org

Nutrition International Kenya
Avenue 5, 1er étage
Avenue Rose – du chemin Lenana
C.P. 22296 – 00505
Nairobi, Kenya

Téléphone : +254 709 638 000