S’abonner à notre info-lettre

Ottawa, CANADA – Nutrition International a annoncé aujourd’hui le lancement d’une nouvelle initiative de deux ans qui cherchera des moyens pour optimiser les programmes de protection sociale (PPS) en Inde afin d’améliorer les résultats nutritionnels. Dans le cadre de ce projet, Nutrition International fournira une orientation et des conseils techniques, et produira des données probantes pour soutenir les gouvernements du Gujarat et du Madhya Pradesh à améliorer et intensifier les programmes de sel doublement enrichi et d’enrichissement du riz à même leur PPS. Une mise en œuvre réussie servira de modèle aux gouvernements d’autres États pour intégrer les aliments enrichis dans leurs programmes de protection sociale. Nutrition International aidera également le gouvernement national à mettre à l’échelle les projets pilotes d’enrichissement du riz et explorera la diversification du panier alimentaire que les PPS distribuent.

« L’expansion mondiale des programmes de protection sociale en réaction à la COVID-19 offre une occasion en or pour la nutrition. Les PPS représentent une occasion importante à saisir pour mettre des millions de personnes touchées par la pandémie sur un pied d’égalité – et nous devons trouver le moyen de les optimiser pour la nutrition, » dit Joel Spicer, président et directeur général et Nutrition International. « L’enrichissement d’aliments de base constitue une méthode éprouvée et rentable pour apporter aux populations des nutriments essentiels qui améliorent la santé et renforcent le système immunitaire. Ce projet est une excellente occasion d’offrir une bonne nutrition à ceux et celles qui en ont le plus besoin, et ce dans l’un des pays les plus peuplés du monde – l’Inde. »

Malgré les progrès réalisés pour lutter contre la malnutrition, l’Inde est aux prises avec un taux élevé d’anémie qui touche plus de la moitié des femmes en âge de procréer. Selon le Rapport mondial sur la nutrition 2020, 34 % des enfants de moins de cinq ans souffrent d’un retard de croissance et 17 % d’émaciation, soit un taux supérieur à la moyenne régionale. La malnutrition empêche le cerveau de se développer pleinement, prive le corps d’une croissance normale et prévient le fonctionnement efficace du système immunitaire. Elle peut aussi entraîner un risque accru de maladies et d’invalidité tout au long d’une vie.

Le système public de distribution de l’Inde est le plus important au monde, atteignant 813,5 millions de personnes. De pair avec les autres programmes de protection sociale du pays, ces plateformes constituent un mécanisme de distribution prometteur pour fournir des aliments et de la nutrition aux populations mal desservies qui ont des besoins nutritionnels accrus, en particulier les femmes et les enfants.

La Fondation Bill & Melinda Gates a octroyé une subvention de 1,5 M$ US pour financer ce projet. Nutrition International s’associera avec MSC India Consulting, une firme d’experts-conseils en développement international de premier ordre qui possède une vaste expérience de travail auprès du gouvernement indien. Nutrition International s’associera aussi avec d’autres partenaires, dont le Programme alimentaire mondial, pour augmenter l’impact des programmes gouvernementaux.