S’abonner à notre info-lettre

La fondation John D. et Catherine T. MacArthur a annoncé aujourd’hui que la proposition du consortium dirigé par Nutrition International a été parmi les mieux cotées au concours 100&Change. La proposition se classe parmi les 100 meilleures propositions admissibles à une subvention unique de 100 M$ US destinée à contribuer à la résolution d’un défi social critique dans le monde.

Composé de Nutrition International, du Centre pour la prévention du spina-bifida, de l’École de santé publique Rollins de l’Université Emory, de l’Initiative pour l’enrichissement alimentaire, de la Fédération internationale pour le spina-bifida et l’hydrocéphalie et de la fondation ReachAnother, le consortium propose de mettre en œuvre un enrichissement alimentaire à grande échelle pour aider les pays aux prises avec un lourd fardeau d’anémie et de malformations congénitales. S’il est financé, le projet devrait joindre 700 millions de personnes et aiderait à prévenir plus de 150 000 cas d’anomalie dus au spina-bifida et plus de 50 millions de cas d’anémie.

Ces 100 meilleures propositions représentent 21 % des soumissions reçues dans le cadre du concours, d’où chaque proposition a été examiné rigoureusement. Dans un premier temps, MacArthur a effectué un examen administratif de chacune d’entre elles. Puis, chaque proposition a fait l’objet d’un examen par les pairs, d’une évaluation menée par un jury externe, et d’un examen technique effectué par des experts dont l’expertise correspondait à la nature du projet.

On a évalué chaque proposition en fonction de quatre critères : son impact, son approche factuelle, sa faisabilité et sa durabilité. Le conseil d’administration de MacArthur choisira jusqu’à 10 finalistes parmi les meilleures propositions au printemps.

« Nous sommes ravis que notre proposition fasse partie des 100 meilleures propositions de ce prestigieux concours, » a déclaré Joel Spicer, président et directeur général de Nutrition International. « Nous croyons que l’enrichissement alimentaire à grande échelle a le potentiel de transformer la vie de millions d’êtres humains parmi les plus vulnérables. L’expertise globale, la détermination et l’expérience de la solide brochette de partenaires du consortium propulsent notre projet qui cherche à réduire l’incidence mondiale de deux carences en micronutriments parmi les plus répandues et les plus dévastatrices, soit l’anémie ferriprive et la carence en acide folique. Le bilan positif éventuel du projet est absolument énorme. »

« MacArthur tient à susciter la reconnaissance, l’exposition et l’appui d’idées ayant un grand impact, désignées comme le Top 100 », a expliqué Cecilia Conrad, PDG de Lever for change et directrice générale de 100&Change chez MacArthur. « Forts de notre expérience lors de la première édition de 100&Change, nous savons qu’un grand nombre d’idées convaincantes et finançables émergeront du concours. Nous nous engageons à jumeler des philanthropes à des candidatures qui présentent des solutions robustes susceptibles de s’attaquer à des problèmes qui entravent les changements sociaux. »

Depuis le concours inaugural, d’autres bailleurs de fonds et philanthropes ont, à ce jour, engagé 419 M$ USD supplémentaires pour financer les solutions audacieuses des candidats de 100&Change. Encouragé par le succès de 100&Change, MacArthur a créé Lever for Change, une initiative qui conçoit et gère des concours personnalisés, dans le but de débloquer un capital philanthropique important et ainsi aider les donateurs à trouver et à financer des projets à impact élevé, validés par des experts. En plus de 100&Change, Lever for Change gère le Chicago Prize, l’Economic Opportunity Challenge et le Larsen Lam ICONIQ Impact Award.

Au printemps 2020, on annoncera les finalistes du concours 100&Change et on connaîtra les gagnants à l’automne 2020.

Pour en savoir davantage sur la proposition de notre consortium (disponible en anglais seulement).