Nutrition International Pakistan multiplie ses efforts en vue de faire de la nutrition une nouvelle tradition, spécialement chez les jeunes enfants.

 

NOS PRIORITÉS

Objectifs prioritaires de Nutrition International Pakistan

  • Étendre la supplémentation en vitamine A aux enfants des régions difficiles d’accès.
  • Démarrer et accroître la supplémentation en zinc pour traiter la diarrhée infantile.
  • Augmenter la production de sel suffisamment iodé et son utilisation dans les foyers.
  • Étendre l’utilisation des poudres de vitamines et minéraux Sprinkles dans l’alimentation des enfants de 6 à 24 mois.
  • Augmenter le nombre de femmes en âge de procréer consommant de la farine de blé enrichie.
  • Faire bénéficier plus de femmes en âge de procréer des comprimés de fer et acide folique, et améliorer les taux d’utilisation appropriée et constante des suppléments.

RÉSULTATS

  • plus de 95 % des enfants de moins de cinq ans, bénéficient actuellement de la supplémentation en vitamine A assurant ainsi davantage leur survie et leur croissance.
  • Plus de 85% des enfants de 6 à 24 mois (régions pilotes seulement) ont bénéficié du programme de Nutrition International Pakistan en poudres de vitamines et minéraux dans les régions sélectionnées, réduisant ainsi les taux d’anémie chez ces jeunes enfants.
  • Plus de 60% du sel alimentaire est adéquatement iodé (30 ppm et plus) au Pakistan, réduisant ainsi les troubles de carence en iode.

 

Notre travail

Vitamine A

Nous continuons de veiller à ce que les enfants en bas âge et les plus vulnérables âgés entre 6 et 59 mois, reçoivent deux doses vitales en vitamine A afin d’assurer leur croissance et leur développement.

Nous soutenons la stratégie nationale pour fournir des suppléments en vitamine A (SVA) pour les enfants de 6 à 59 mois grâce aux Journées nationales de vaccination (JNV) contre la poliomyélite.

Près de 30 millions de jeunes enfants âgés entre 6 et 59 mois sont ciblés deux fois par an pour la distribution de suppléments en vitamine A au cours de ces campagnes.

Nutrition International Pakistan a également soutenu le gouvernement du Pakistan dans la mise en œuvre d’une stratégie de surveillance intensifiée dans 24 régions pour améliorer la couverture de la vitamine A pour ce groupe cible, et fournit un appui technique dans ces régions en vue de soutenir nos efforts collectifs pour faire bénéficier les enfants qui n’ont pas encore accès aux programmes.

Le gouvernement s’est engagé à mettre en œuvre les ressources et soutenir la stratégie de Nutrition International dans toutes les 143 régions du Pakistan à partir de 2015.

Zinc

En association avec le gouvernement du Pakistan, nous avons développé une stratégie pour mettre en œuvre un programme de démonstration pour accroître la couverture et l’utilisation de sels de réhydratation orale et de zinc contre la diarrhée infantile.

La stratégie s’attache à combler les lacunes identifiées au moyen d’analyses pour les deux secteurs public et privé. Cela comprend le soutien technique et opérationnel dans la formulation des politiques, la gestion de la chaîne d’approvisionnement, le renforcement des capacités, le suivi du programme, et l’augmentation de la sensibilisation de la communauté.

Elle sera mise en œuvre dans la région de Gujrat dans la province de Punjab. Cette phase de démonstration sera évaluée et les résultats serviront à la formulation d’un plan de mise à l’échelle nationale, qui sera dirigé par le gouvernement.

Poudres en micronutriments multiples

Nutrition International Pakistan continue à se concentrer sur la réduction de l’anémie chez les jeunes enfants par l’utilisation de poudres de micronutriments multiples.

En collaboration avec le programme du gouvernement « Lady Health Workers (LHW) », nous avons ciblé quatre régions pour que les familles avec de jeunes enfants âgés de 6 à 24 mois bénéficient des poudres en vitamines et minéraux sous forme de poudre Sprinkles. Ce projet pilote à succès a conduit à une réduction des taux d’anémie chez les enfants concernés.

Basé sur les résultats du projet pilote, un nouveau projet a été conçu pour que les enfants bénéficient de ces vitamines et minéraux en poudre par le biais d’une organisation à base communautaire dans les zones où le programme LHW n’existe pas. Nutrition International Pakistan a apporté des produits de base, l’appui logistique et l’expertise technique nécessaires pour aider le Programme de soutien rural national (NRSP).

Ce nouveau projet pilote a démontré la faisabilité de la distribution des poudres de micronutriments multiples dans deux régions cibles, afin de réduire l’anémie ferriprive, dans un contexte de conseils nutritionnels pour les nourrissons et les enfants en bas âge.

Le projet pilote a été achevé et son évaluation est en cours, celui-ci servira de base pour le futur plan d’action.

Iodation du sel

Nutrition International demeure le principal organisme technique à assister le ministère de la Santé dans ses réglementations et coordinations des programmes de nutrition en iode. Nous appuyons des activités dans 110 régions pour aider à réduire la carence en iode et à prévenir les lésions cérébrales.

Par le transfert d’expertise et la fourniture d’équipement et d’approvisionnement, Nutrition International Pakistan a contribué à donner un nouvel essor au programme d’iodation du sel du Pakistan ces dernières années et continue à supporter les gouvernements nationaux et provinciaux afin de contrôler les troubles de carence en iode grâce à l’iodation du sel alimentaire.

Aujourd’hui, environ 60 % du sel alimentaire est iodé adéquatement. Ce succès comprend également :

  • Le contrôle externe de la qualité renforcé par la création de 75 laboratoires de contrôle de la qualité et 18 laboratoires de référence dans le secteur de la santé publique.
  • Un fonds renouvelable auto-suffisant et à succès est en fonction depuis 2013, qui approvisionne les transformateurs de sel en iodure de potassium à un coût sans bénéfice.

Au cours des deux prochaines années, Nutrition International Pakistan envisage de se retirer complètement de la gestion et de la fourniture d’iodure de potassium pour les transformateurs de sel grâce aux  activités de plaidoyer au niveau provincial et régional.

Nous faciliterons un mécanisme d’approvisionnement et d’achat en marché ouvert pour assurer la disponibilité permanente pour l’iodation du sel dans le pays.

Enrichissement de la farine

Nutrition International continue d’apporter un solide appui à l’enrichissement de la farine de blé au Pakistan. Pour améliorer le supplément en fer à la population, particulièrement chez les femmes en âge de procréer, nous soutenons le programme d’enrichissement de la farine de blé avec du fer et de l’acide folique.

Nos efforts visent à prévenir l’anémie ferriprive grâce à l’enrichissement de la farine de blé en fer et en acide folique avec la collaboration des gouvernements fédéraux et provinciaux, du Programme alimentaire mondial (PAM), et à étendre le programme d’enrichissement de la farine au Pakistan au niveau national.

Le gouvernement de l’Azad Jammu-et-Kashmir serait en mesure de poursuivre le processus d’enrichissement, même après la période du projet en faisant supporter le coût de l’enrichissement aux consommateurs.

Un fonds de roulement pour l’approvisionnement ininterrompu de prémélange à la farine des moulins sur une base ni gain/ni perte sera également mis en place.

L’M fournit une assistance pour l’acquisition du prémélange et l’installation de microdoseurs, pour former le personnel des moulins, garantir le contrôle de la qualité, mettre en place les campagnes d’éducation, de même que gérer et suivre le projet.

Avec l’élargissement du projet, nous prévoyons que toute la farine de blé produite dans la région d’Azad Jammu-et-Kashmir sera bientôt enrichie en fer et en acide folique.

Fer et en acide folique

Nutrition International travaille en vue d’aider à renforcer le programme de supplémentation en fer et en acide folique du pays.

Dans le but d’améliorer les taux de respect du traitement parmi les femmes chez qui on a introduit les suppléments et de rejoindre celles qui n’en bénéficient pas encore – soit 40 % – nous aidons à modifier la formulation actuelle des suppléments et à mettre au point des modèles efficaces de sensibilisation du public par l’intermédiaire des réseaux d’organismes communautaires.